L’ALSACE DU 17/01/2019 : Voie royale pour l’ASPTTM ?

Publié le
ASPTT Mulhouse, club de volley-ball

L’ALSACE DU 17/01/2019 : Voie royale pour l’ASPTTM ?

Les joueuses de Magali Magail reviennent de la Côte d’Azur avec une belle qualification pour les demi-finales de la Coupe de France dans leurs valises. Elles joueront le dernier carré avec Paris Saint-Cloud, Saint-Raphaël et Nantes.

Mardi soir, les joueuses de Magali Magail ont prouvé qu’elles avaient du caractère en éliminant le RC Cannes dans son palais. Le club de la Côte d’Azur est le tenant du titre et 20 fois vainqueurs de cette même Coupe de France. Retour sur un match de très haut niveau qui démontre, si besoin est, que les Mulhousiennes respectent, point par point, leurs objectifs de la saison.

Le poing levé, comme à chaque fois que ses joueuses prennent l’ascendant, Magali Magail laisse retomber la pression et se pare de son plus beau sourire. Ses filles viennent d’écarter les Cannoises de leur chemin en Coupe de France.

Un résultat que les Alsaciennes sont allées chercher au bout du suspense et avec une incroyable énergie mentale. « On a encore prouvé qu’on avait beaucoup de caractère », analyse l’entraîneur de l’ASPTT Mulhouse. Bien sûr, les leaders du championnat savaient que rien ne serait simple dans ce palais cannois. Elles y avaient craqué deux mois plus tôt, dans ce même tie-break, en match aller du championnat.

Une défaite amère que Papafotiou et les siennes avaient forcément à cœur d’effacer. La tâche s’annonçait difficile face à des Cannoises qui n’avaient toujours pas connu la défaite, tant en championnat qu’en Coupe de France. « On savait que ce ne serait pas simple, surtout après la perte du deuxième set. C’est là qu’on rate le coche (Mulhouse a eu trois balles pour mener 2-0, ndlr). Et si nous l’avions emporté, cela aurait pu être un tout autre match », admet la coach mulhousienne.

Mais les Cannoises ont décidé de se battre jusqu’au bout pour défendre leur titre. Il a fallu un esprit solidaire et une Frantti d’exception en cette fin de match pour permettre à Mulhouse de décrocher sa place en demi-finale.

Pas le temps de souffler

Une bonne opération pour les volleyeuses haut-rhinoises. Elles restent sur une série positive dans les trois compétitions où elles sont engagées – championnat, Coupe de France et CEV Cup.

Dès samedi (16 h), les Alsaciennes vont reprendre le chemin du championnat avec un déplacement à Paris Saint-Cloud. Puis, elles prendront la direction de la Hongrie, où les attendent les joueuses de Nyiregyhaza pour le match retour des 8es de finale de la CEV Cup (mardi 23 à 18 h, victoire 3-1 au match aller). « Un marathon au rythme de deux matches par semaine qui va encore durer cinq semaines », précise Magali Magail.

Quant à la prochaine étape de la Coupe de France (2 mars), l’entraîneur de Mulhouse sait qu’elle a encore du temps pour s’y préparer. Peu importe l’adversaire qui se trouvera sur le chemin de « ses filles ». Dans ce dernier carré, elles sont aux côtés de Paris Saint-Cloud, Saint-Raphaël et Nantes. Les Alsaciennes font forcément figure de favorites pour tenter de décrocher un titre qui manque encore à leur palmarès. 2019 sera-t-elle la bonne année ?

Correspondance particulière  K. Natton