L’ASPTT MVB se donne de l’air

Publié le

Victorieuses de Saint-Raphaël, ce mardi au Palais des sports Gilbert Buttazzoni, les Mulhousiennes ont creusé l’écart en tête du championnat. Elles possèdent désormais quatre points d’avance sur Béziers et cinq longueurs sur Aix/Venelles qui compte un match de plus. Quant aux Nantaises, elles pointent avec un handicap de huit points mais avec un match en moins.

ASPTT Mulhouse, club de volley-ball

L’affaire n’a pas été simple pour l’ASPTTM, avec un zest de frayeurs… Comme d’habitude !

La bonne entame de match des Anna Haak, Georgia Lamprousi et de Laetitia Moma Bassoko (4-0, 8-2) est précieuse pour la suite quand il a fallu gérer l’enthousiasme débordant de Lara Davidovic, qui n’a pas raté son retour au Palais de ses débuts, et surtout de l’Américaine Jaali Winters. Sans jamais mener, Saint-Raphaël revient au contact (11-10, 12-11, 13-12) mais ne trouve pas la solution face à Yvana Vanjak (6 points au 1er set). C’est d’ailleurs elle qui est à l’origine du break local (18-14, 21-15). A 23-18, l’ASPTTM semble à l’abri. C’est sans compter sur la défense raphaëlloise et les fautes récurrentes que déplorent les Mulhousiennes. La 3e balle de set est néanmoins la bonne avec Laetitia Moma Bassoko à la conclusion.

La 2e manche est tout aussi disputée à la différence que Saint-Raphaël mène initialement (3-5) et que les égalités se succèdent… Onze égalisations jusqu’à 19-19 ! Héléna Cazaute entre en jeu à ce moment et l’ASPTTM se détache à la marque 22-19. Un ace de Georgia Lamprousi offre une première balle de set à Mulhouse (24-11). Yvana Vanjak attendra la suivante pour conclure (25-22).
Le 3e set est du même tonneau que la manche précédente. A la différence que les Mulhousiennes semblent beaucoup plus propres dans la finition. La rentrée d’Héléna Cazaute apporte une certaine sérénité à l’équipe et Anna Haak est sur un nuage (6/7 en attaque daans ce 3e set). Les échanges sont somptueux avec des défenses à l’ouvrage. La Suédoise, qui sera sacrée MVP du match, place l’ASPTTM en position de force (21-20, 22-21), arrache l’égalisation (23-23) mais Laura Milos (23-25) retarde l’échéance pour Saint-Raphaël.

François Salvagni, à créditer d’un nouveau coaching gagnant, refait le coup de Nancy en sollicitant Anna Haak en pointe à la place de Laetitia Moma Bassoko en ce début de 4e set. Cette fois, avec Ivana Vanjak étincellante, bien démarquée par Madisson Bugg, l’ASPTTM maîtrise totalement son sujet (15-11, 20-15) pour conclure les débats sur le premier contre contre gagnant de Tessa Polder (25-20).
Les Mulhousiennes ont fait preuve d’une réelle puissance au filet. En revanche, les 17 fautes directes accusées au service ont permis à Saint-Raphaël d’exister. Il est vrai qu’à l’heure des fêtes les cadeaux sont de rigueur !

Christian Entz

ASPTT Mulhouse : 3
Saint-Raphaël : 1

Les sets : 25-23 (28′), 25-22 (26′), 23-25 (26′) 25-, 25-20 (24). Temps total de jeu : 1h42. Arbitrage de MM. P. Raguet et V. Kervckhove.

ASPTTM : 63 attaques gagnantes sur 123 (51 %). Haak 17, Vanjak 15, Moma Bassoko 12, Cazaute 10, Polder 5, Lamprousi 2, Bugg 1.5 services gagnants. 7 blocs. 26 fautes directes dont 17 au service. Six de base : Bugg, Haak, Vanjak (puis Cazaute), Moma Bassoko, Polder (puis Jaegy), Lamprousi. Libéro : Soldner. Entr : F. Salvagni.

SRVVB : 53 attaques gagnantes sur 124 (43 %). Winters 20, Milos 12, Davidovic 12, Apolinario-Correa 4, Blenckers 4, Mauriat 1. 5 services gagnants. 5 blocs. 22 fautes directes dont 11 au service. Six de base : Mauriat, Milos, Winters, Davidovic, Apolinario-Correa (puis Garcia), Blenckers. Libéro : Margirier. Entr : A. Farjaudon.