L’ASPTTM battu par Lodz

Publié le

La douche froide

Avant ce jeudi soir, à Plovdiv, l’ASPTTM n’avait encore jamais croisé le LKS Commercecon Lodz. En revanche, au sein de l’équipe polonaise, certaines têtes avaient réveillé de douloureux souvenirs. Notamment celle du coach italien Guiseppe Cuccarini qui, avec Eczacibasi Istanbul en décembre 2018, avait donné, aux Mulhousiennes, la pire fessée enregistrée au Palais (4-25). Il y avait aussi celle de Katarzyna Zarolinska-Kroll, le bourreau de l’ASPTTM l’an dernier, qui avait totalisé 50 points gagnants sur les deux matches face à Rzeszow. Et puis, la Serbe Nadja Ninkovic victorieuse des Mulhousiennes avec le Voléro Zurich. Aujourd’hui, on peut en rajouter une douzaine d’autres…

ASPTT Mulhouse, club de volley-ball

Sublimes face aux Bulgares de Plovdiv et encore courageuses face au Vakifbank Istanbul, les coéquipières de Léandra Olinga Andela ont été cette fois inertes après une belle entame de match. Jusqu’à 13-10 au 1er set, la défense remontait les ballons que Tessa Polder, Laetitia Moma Bassoko, Ivana Vanjak, Héléna Cazaute convertissaient en point au filet. Et, soudain, tout s’est bloqué avec un enchaînement de fautes directes à se bouffer les doigts. « Il y en a eu 13 dans ce set », avouera François Salvagni à la fin du match. Il n’en fallait pas davantage pour donner confiance aux Polonaises qui inversaient la tendance (14-12, 14-15). Les mouches avaient changé d’âne et la sérénité aussi. Lodz avait la maîtrise des débats (16-18, 19-22) avant de sceller la manche (20-25).

La rentrée d’Anna Haak (à 2-5 au 2e set) ne suffisait pas à l’ASPTTM même si la Franco-Suédoise allait obtenir les meilleures stats de l’équipe mulhousienne avec 13 attaques gagnantes sur 20 tentées et deux aces. Le passage au service de Katarzyna Zarolinska-Kroll se traduisait par un gros écart à la marque (de 10-12 à 10-17). Courageusement, les Mulhousiennes s’accrochaient et pensaient même égaliser sur une attaque d’Héléna Cazaute (22-22). En vain l’arbitre revenait sur sa décision après avoir consulté la « vidéo-challenge » (21-23). Le vent venait de tourner définitivement et le 3e set (10-11, 13-19, 20-25) ne faisait que confirmer la supérioritédes Polonaises. Il ne restait aux Mulhousiennes que les yeux pour pleurer…

Christian Entz à Plovdiv

ASPTT Mulhouse : 0
LKS Lodz : 3
Les sets : 20-25 (24′), 23-25 (30′), 20-25 (27′). Temps total de jeu : 1h21. Arbitrage de MM. M. Koutsoulas (Grèce) et T. Halasz (Hongrie).  Kolodruma sport hall.
ASPTTM : 45 attaques gagnantes sur 113 (40 %). Haak 13, Cazaute 11, Moma Bassoko 8, Vanjak 6, Polder 3, Lamprousi 2, Olinga-Andéla 2. 4 services gagnants. 2 blocks. 22 fautes directes dont 8 au service. Six de base : Bugg, Cazaute, Vanjak (puis Jaegy, puis Haak), Moma Bassoko (puis Novakovic), Olinga-Andéla, Polder (puis Lamprousi). Libéro : Soldner. Coach : F. Salvagni.
Lodz : 36 attaques gagnantes sur 99 (36 %).
Zaroslinska-Krol 11, Lazovic 8, Wojcik 6, Alagierska 6, Ninkovic 4, Bongaerts 1.
5 services gagnants. 8 blocks. 12 fautes directes dont 6 au service. Six de base : Bongaerts, Wojcik, Lazovic, Zaroslinska-Krol, Ninkovic, Alagierska. Libéro : Saad. Coach : G. Cuccarini.

Léandra Olinga Andela et les Mulhousiennes ont mis un genou à terre, ce jeudi soir, face à Lodz.