L’ASPTTM écarte Plovdiv avec panache

Publié le

Il n’est jamais évident d’entamer une Ligue des Champions. De surcroît en déplacement et dans une épreuve disputée sous forme de tournoi avec un enjeu certain pour trois équipes en course pour une place. L’ASPTT Mulhouse a réussi cette performance à Plovdiv en alliant l’art et la manière.

ASPTT Mulhouse, club de volley-ball

Avant même que les projecteurs du Hall Kolodruma ne s’éteignent, en ce mardi soir, il était acté que la première place de la poule C ne pourrait échapper au Vakifbank Istanbul. Ce qui revenait à dire que Lodz, Plovdiv et Mulhouse se battraient pour finir parmi les trois meilleurs deuxièmes pour espérer décrocher le dernier billet pour les quarts de finale. En dominant Plovdiv en trois sets secs, l’ASPTTM ne s’est encore rien offert mais a beaucoup compromis les chances de Plovdiv.

En fait, tout s’est joué dans la manche initiale. Après une bonne entame (3-1, 4-2), l’ASPTTM a baffouillé sur quelques séquences pour gâcher quelques occasions de faire le trou d’entrée. Léa Soldner était admirable en défense mais ses exploits n’étaient pas concrétisés au filet (10-10). Et, comme très souvent dans ce cas là, c’est Plovdiv avec Aleksandra Milanova et Kremena Kamenova qui en venait à faire illusion en menant 13-10, 14-11. C’est-là que les coéquipières de Léandra Olinga Andela ont été fortes. Héléna Cazaute était la première à sonner la révolte (à 12-14, 13-15, 14-15). Dans son sillage, Laetitia Moma Bassoko assurait le relais (15-16, 17-16). Si bien qu’à partir de 17-17, il n’y eut plus que du Mulhouse. Plovdiv broyait du noir au sens propre du terme face à des Mulhousiennes vêtues de noir pour la circonstance ! Finalement, l’ASPTTM signait un 8-0 pour concrétiser ce premier effort sur un point de Georgia Lamprousi (25-17).

Au 2e set, il y eut encore une escarmouche locale pour susciter quelques frissons (8-11). En deux temps, trois mouvements, avec un ace de Madison Bugg (10-11) et une attaque d’Héléna Cazaute (11-12), la parité s’affichait (12-12) pour marquer la fin des espérances locales. Ivana Vanjak ne décolait pas au filet… Elle s’envolait littéralement. Et la suite était sans appel (25-19) avant un 3e set maîrisé de bout en bout (3-0, 7-2, 14-6, 25-13).

Sans parler d‘exploit, la performance mulhousienne est réelle. Plovdiv a battu, deux fois, Ekaterinburg et Cannes la saison dernière. Et s’est renforcé depuis avec la centrale cubaine Jessica Carbajal et l’ex-passeuse u Cannet, Petya Barakova. Ce qui n’a pas empêché le succès mulhousien. De bon augure pour la suite !

Article signé Christian Entz à Plovdiv

VC Maritza Plovdiv : 0

ASPTT Mulhouse : 3

Les sets : 17-25 (25′), 19-25 (25′), 13-25 (25′). Temps total de jeu : 1h15. Arbitrage de MM. T. Halasz (Hongrie) et M. Koutsoulas (Grèce). Kolodruma sport hall.

Plovdiv : 32 attaques gagnantes sur 108 (30 %). Milanova 12, Paskova 8, Kamenova 5, Usheva 5, Nikolova 1, Barakova 1. 4 services gagnants. 2 blocks. 14 fautes directes dont 4 au service. Six de base : Barakova, Paskova (puis Drumeva), Milanova (puis Dudova), Kamenova (puis Nikolova), Usheva, Aguilera. Libéro : Todorova. Entr : L. Lazarov 

ASPTTM : 44 attaques gagnantes sur 93  (47 %). Moma Bassoko 12, Cazaute 11,  Vanjak 8, Lamprousi 7, Haak 2, Olinga-Andéla 2, Bugg 1, Polder 1. 6 services gagnants. 5 blocks. 9 fautes directes dont 3 au service. Six de base : Bugg, Cazaute, Haak (puis Vanjak, puis Jaegy), Moma Bassoko (puis Novakovic, Olinga-Andéla, Lamprousi (puis Polder). Libéro : Soldner. Entr : F. Salvagni assisté de C. Magail.

Réactions

François Salvagni (entraîneur de l’ASPTTM) : « Cette victoire est très importante. Nous avons joué un bon volley et fait preuve d’une belle mentalité en ayant un bon filing sur l’ensemble de la rencontre. Il était important que les joueuses se comportent comme des lionnes sur le terrain. Ce qu’elles ont réussi à faire. Dans les vestiaires, je leur ai dit qu’il ne fallait pas se fixer sur le Vakifbank, Plovdiv ou Lodz… Mais sur Mulhouse ! Ce que les filles ont compris pour dominer Plovdiv qui n’est pas une mauvaise équipe… J’en suis convaincu ! Je suis très heureux ! »

Héléna Cazaute (MVP du match et attaquante de l’ASPTTM) : « Je pense qu’on est bien entré dans la compétition, sans se mettre de pression. Juste beaucoup d’envie ! Toute l’équipe a fait un bon match et, surtout, nous avons su garder une bonne intensité durant toute la rencontre ».