L’ASPTTM envoie un message très fort de Nantes

Publié le

Les volleyeuses mulhousiennes se sont imposées à Nantes ce dernier samedi, dans le fief de leur poursuivant immédiat, et consolident leur 2e place en Ligue A féminine. En marge de la victoire, c’est le contenu du match qui réjouit puisque l’ASPTTM, menée deux sets à rien et 24-23, a sauvé une balle de match et renversé la situation pour s’imposer au tie-break.

ASPTT Mulhouse, club de volley-ball

Il est évident qu’une victoire à trois points est plus rentable qu’un succès au tie-break. Pourtant, cette victoire mulhousienne à Nantes, face à un concurrent direct pour les premiers rôles, ne pouvait pas bénéficier d’un contexte plus jouissif.

Au prix d’une victoire face à Chamalières, en milieu de semaine, Nantes venait juste de doubler l’ASPTTM sur le podium. Certes avec trois matches de plus au compteur. Et, surtout, les Nantaises étaient invaincues en 2022 et restait sur six victoires consécutives depuis l’arrivée de leur renfort allemand Vanessa Agbortabi venue du SC Potsdam. A l’inverse si l’on excepte la mascarade à Salo, avec une équipe composée de moitié de jeunes espoirs pour remplacer les pros atteints par le Covid, l’ASPTTM n’avait plus jouer au complet depuis le 22 janvier. Et l’état de santé du groupe était plus proche de la convalescence que de la performance. Et, c’est là que les Mulhousiennes ont été fortes pour réagir, malgré un lourd handicap initial dû à cette quête de rythme qui leur faisait logiquement défaut, pour arracher une victoire qui va marquer les esprits.

Article signé Christian Entz

NANTES : 2
ASPTT MULHOUSE : 3
‘Les sets 25-19 (26′), 25-20 (25′), 24-26 (31′), 22-25 (28′), 10-15 (20’). Temps total de jeu : 2h10. Arbitrage de MM. B. Djadoun et A. Ignad. 1407 spectateurs. Salle Mangin Bealieu.
Nantes : 62 attaques gagnantes sur 163 (38 %). Kokkonen(18/41), Lazic (13/31) Keene (9/26), Gommans (7/22),  Agbortabi (6/18), Jacobsen (6/14), Grubbs (3/10), Tashiro(0/2). 3 services gagnants (Keene 2, Lazic 1). 13 blocks (Lazic3, Keene 3, Gommans 3,, Tashiro 2, Agbortabi 1, Jacobsen 1). 19 fautes directes dont 8 au service. Six de base : Tashiro, Gommans, Lazic (puis Agbortabi), Kokkonen (puis Grubbs), Jacobsen (puis Schad), Keene. Libéro : Le Roux. Entraîneur : C. Ong.
ASPTTM : 70 attaques gagnantes sur 147 (42 %). Coneo(19/45), Haak (19/38), Pressley (14/25), Van Avermaet (6/20), Drewniok (5/15),  Olinga Andela (5/14), Novakovic (1/5), Viggars (1/), Kästner (0/4). 4. services gagnants (Van Avermaet 2, Haak 1, Kästner 1). 12 blocks (Van Avermaet 4, Pressley 2, Coneo 2, Haak 2, Olinga Andela 2). 19 fautes directes dont 8 au service. Six de base : Kästner (puis Viggars), Coneo Cardona, Haak, Drewniok (puis Novakovic, puis Pressley), Van Avermaet (puis Jaegy), Olinga Andela(puis Lamprousi),  Libéro : Soldner. Entraîneur : F. Salvagni.