L’ASPTTM passe en tête

Publié le

Victorieuse de Mougins, ce mercredi au Palais des sports, l’ASPTT Mulhouse n’a pas raté l’occasion de prendre la tête de la Ligue A féminine pour la première fois cette saison. Les Mulhousiennes totalisent le même nombre de points (23) que Nantes mais bénéficient d’un set-avérage favorable pour deux petits sets. Or, c’est à Nantes que les joueuses du président Daniel Braun se déplaceront, ce mardi, pour la prochaine journée. Autant dire que la soirée s’annonce nettement moins tranquille que celle vécue face à Mougins.

ASPTT Mulhouse, club de volley-ball

13e au classement, à un point du premier non-relégable, Mougins dépend beaucoup de l’efficacité de son attaquante Tessa Grubbs, meilleure marqueuse du championnat. François Salvagni a préparé son affaire en conséquence et la mise en boite de l’Américaine (7 attaques gagnantes sur 32 tentées) a été fatale aux Azuréennes.

Après un tour de chauffe (4-4), Héléna Cazaute a provoqué le break (6-4, 7-5) qu’Ivana Vanjak a confirmé (9-5). Totalement libérées, les Mulhousiennes ont alors maîtrisé leur sujet et plus particulièrement Tessa Grubbs régulièrement défendue, mention pour Léa Soldner, ou bloquée. A 16-7, le compteur de l’Américaine s’est limité à un petit point pour neuf tentatives. Et, comme le déchet local s’est avéré moindre (5 fautes directes) le gain mulhousien a été sans appel (25-14).

Le 2e set a été moins limpide. Après une entame laborieuse (9-9), Tessa Polder et Ivana Vanjak ont creusé l’écart (13-10). Quatre fautes directes locales ont hypothéqué le capital (15-15) avant que Mougins ne fasse illusion (16-17, 18-20) sous l’impulsion de Camille Massuel. La bonne rentrée en jeu de Georgia Lamprousi, notamment au service, a apporté la sérénité nécessaire à l’ASPTTM pour inverser la tendance (24-21) avant la conclusion de Laetitia Moma Bassoko (25-22).

L’essentiel en cette soirée était les trois points en jeu. Sans se surpasser, en étant même brouillonnes pour commencer le 3eset (12-12), les Mulhousiennes ont ensuite « déroulé » pour signer une séquence à sens unique (22-13) dont on retiendra les quatre blocks et les deux « basket » de Tessa Polder et les deux contres gagnants de Madison Bugg. L’histoire, quant à elle, ne se souviendra que du résultat. Il n’en demeure pas moins que ce match s’est soldé sur une belle image avec la présence des deux benjamines du groupe, Manon Jaegy et Julia Casadéï, au coeur de la réception mulhousienne. De bon augure pour l’avenir !

Article signé Christian Entz

ASPTT Mulhouse : 3
Mougins : 0
Les sets : 25-14 (20′), 25-22 (30′), 25-17 (24′). Temps total de jeu : 1h14. Arbitrage de MM. M. Kara et S. Carre.
ASPTTM  :  37 attaques gagnantes sur 91 (41 %). Moma Bassoko 10, Vanjak 10, Cazaute 6, Polder 6, Olinga-Andéla 2, Haak 2, Bugg 1. 8 services gagnants. 13 blocs. 20 fautes directes dont 7 au service. Six de base  : Bugg, Cazaute (puis Lamprousi, puis Haak), Vanjak (puis Jaegy), Moma Bassoko, Olinga-Andéla, Polder. Libéros : Soldner (puis Casadéi). Entr : F. Salvagni.
Mougins : 27 attaques gagnantes sur 96 (28 %). Grubbs 7, Fortuna 6, Bonacossi 6, Massuel 5, De la Rosa 2, Lattin 1. 1 service gagnant. 5  blocks. 19 fautes directes dont  7 au service. Six de base  : De la Rosa, Fortuna, Grubbs, Bonacossi, Massuel, Martin (puis Lattin). Libéro : Bernard. Entr : M. Tari.