L’ASPTTM reprend la tête

Publié le

C’est une victoire sans appel (3-0) que les volleyeuses mulhousiennes ont obtenu, mardi soir, aux dépens de Béziers. Contrairement à l’ampleur du score cette rencontre a été très disputée, à l’image des première et dernière manches (30-28 et 27-25), et aurait pu se solder par un tie-break sans qu’il n’y ait rien à redire. En attendant, la bonne affaire est mulhousienne !

ASPTT Mulhouse, club de volley-ball

Il s’en est fallu de peu pour que Béziers ne concrétise l’insolente réussite de la jeune attaquante argentine Bianca Cugno au 1er set (6/11 en attaque et une seule faute directe). En menant 19-22, Béziers avait tous les atouts en main pour jeter un froid dans un palais des sports chaud-bouillant. Mais, Mulhouse a de la ressource et l’a encore prouvé en égalisant (22-22) avant d’obtenir six balles de set, notamment grâce à Kimberly Drewniok éblouissante en cette fin de manche, pour s’imposer 30-28.

En proie à une légitime frustration, les Biterroises ont mis trois à quatre minutes pour réagir à l’entame du 2e set. Entre temps, Mulhouse en avait profité pour prendre le large (6-2). Dès lors l’ASPTTM, bien orchestrée à la passe par Pia Kästner, gérait son avance pour doubler son capital (25-20). Contrairement à la période précédente, le 3e set retrouvait l’atmosphère de la manche initiale et les échanges tenaient davantage d’un combat que d’un jeu. Et, là encore, Béziers prenait la meilleure option en virant en tête au money-time (20-23). Mais, comme précédemment, Kimberly Drewniok, qui sera sacrée MVP de la rencontre, déployait sa force de frappe en concrétisant au filet les exploits défensifs de Léa Soldner, Anna Haak et d’Amanda Conéo pour inverser la tendance 24-23. Se refusant d’abdiquer, Béziers sauvait deux balles de match et avant d’accuser une fatale mésentente dans une phase de conflit pour offrir la victoire à l’ASPTT Mulhouse qui n’en demandait pas tant !

Grâce à ce succès, les Mulhousiennes reprennent la tête du classement, avec un point d’avance sur Le Cannet, en attendant le périlleux déplacement à Cannes samedi prochain.

Article signé Christian Entz

ASPTT Mulhouse :  3
Béziers : 0
Les sets : 30-28 (33′), 25-20 (23′), 27-25 (26′).
Temps total de jeu : 1h22. Arbitrage de MM. H. Rozalski et T. Petitjean. 2136 spectateurs.
ASPTTM : 50 attaques gagnantes sur 113  (44 %). Drewniok(17/34), Haak (11/22), Coneo (11/32), Lamprousi (5/14), Olinga Andela (5/9), Kästner (1/2). 5 services gagnants (Drewniok 2, Lamprousi 1, Coneo 1, Kästner 1). 6 blocks (Olinga Andela 2, Kästner 2, Lamprousi 1, Coneo 1). 19 fautes directes dont 9 au service. Six de base : Kästner, Coneo, Haak, Drewniok, Lamprousi, Olinga Andela (puis Jaegy). Libéro : Soldner. Entraîneur : F. Salvagni.
Béziers : 41 attaques gagnantes sur 112 (37 %). Cugno 16, Leyva (15/40), Soto (4/9), Farriol (310), Basso (1/11), Howe (1/3), King (1/5). 7 services gagnants (Soto 3, Cugno 2, Basso1, Leyva 1). 5 blocks (Soto 1, Farriol 1, Cugno 1, King 1, Basso 1). 19  fautes directes dont 8 au service. Six de base : King, Basso (puis Howe), Leyva, Cugno, Farriol, Soto. Libéro : Rochelle. Entraîneur : F. Simondet