L’ASPTTM sans concession

Publié le

Les volleyeuses mulhousiennes ont réservé le traitement habituel aux valeureuses Aixoises. Comme c’est le cas depuis le début de l’année au Palais des sports mulhousien, pour la 4e fois de suite, c’est un score en trois sets secs qui a soldé la rencontre de ce mardi.

ASPTT Mulhouse, club de volley-ball

La patience n’est pas la première vertu des Provençales. Comme Mulhouse, Aix/Venelles a joué cinq tie-breaks en championnat. A l’inverse des Mulhousiennes qui en ont remporté quatre, les Aixoises en ont perdu quatre. Ce mardi soir, il n’y a pas eu de tie-break mais une manche initiale particulièrement équilibrée jusqu’au money time à nouveau fatal à Aix qui allait accuser le coup par la suite.

De toute évidence, ce match fera référence pour l’ASPTTM qui a brillé par sa gestion dans des débats de haut niveau. Des débats marqués par de grosses performances en défense, avec une mention pour Héléna Cazaute et Léa Soldner, et beaucoup de percussion, en attaque et au service, de part et d’autre du filet.

Aix/Venelles n’était pas venu à Mulhouse pour faire de la figuration. Emmenées par les ex-Mulhousiennes, Laura Kunzler, Olga Trach et Myriam Kloster, les Provençales ont donné le ton d’entrée pour mener (5-10). La réception locale n’était pas à son avantage. Mais, à sa décharge, il convient avant tout de vanter la qualité de service des visiteuses. Curieusement, c’est dans ce même exercice que l’ASPTTM a renversé la situation avec un passage époustouflant de Laetitia Moma Bassoko, bien aidée par la réussite offensive d’Ivana Vanjak (de 10-13 à 15-13). A partir de là, les égalisations se sont répétées (16-16, 17-17, 18-18, 19-19, 20-20). Une fois de plus, les Mulhousiennes profitaient alors de leur force de frappe pour concrétiser les efforts produits en défense. Ivana Vanjak (6/9 en attaque dans ce set) et Laetitia Moma Bassoko (7/14 en attaque) frappaient fort et juste (24-21). A l’image de la balle de set, un retour direct sur le service de cette dernière conclu par Christina Bauer, l’ASPTTM venait d’écraser Aix/Venelles dans le money-time (25-21).

Au 2e set, les débats étaient équilibrés jusqu’à 13-12. Georgia Lamprousi (14-12), Laetitia Moma Bassoko (15-12) et Christina Bauer (17-12) provoquaient le break. Malgré la bondissante Colombienne Coneo Cardona, bien sollicitée par la passeuse serbe Tanja Grbic, Aix/Venelles ne parvenait pas à combler son handicap (21-17, 23-19) et concédait la manche (25-20) sur une ultime attaque de Laetitia Moma Bassoko qui maintenait son rendement offensif initial (4/8 en attaque au 2e set).

Sur un nuage, l’ASPTTM se donnait de l’air à l’entame du 3e set sous l’impulsion d’Ivana Vanjak (7-1, 10-4). Laura Kunzler, au service, se rappelait au bon souvenir de ses ex-coéquipières pour offrir quelques illusions aux Aixoises (15-9, 15-13). Coneo Cardona réduisait même l’écart à un point (16-15). Bousculée, voire chahutée, l’ASPTTM démontrait à ce moment que sa place en tête du championnat ne devait rien au hasard. Madison Bugg en deuxième main (17-15), Léa Soldner en défense et Héléna Cazaute au filet (18-15, 20-15), Georgia Lamprousi (19-15, 21-15, 22-15), dont deux contres gagnants, plaçaient l’ASPTTM sur la bonne orbite (25-16).

Samedi prochain, l’ASPTT Mulhouse se rendra à Saint-Raphaël, vainqueur d’Istres (3-1) en cette soirée, qui lutte toujours pour le maintien.

Article signé Christian Entz


ASPTT Mulhouse : 3
Pays d’Aix Venelles : 0
Les sets : 25-21 (25′), 25-20 (24′), 25-16 (28′). Temps total de jeu : 1h17. Arbitrage de Mme I. Dufour et C. Fourel. Palais des Sports Gilbert Buttazzoni.
ASPTTM : 48 attaques gagnantes sur  94 (51 %). Moma Bassoko (14/30), Vanjak (13/22), Cazaute (9/23), Lamprousi (6/6), Bauer (3/6), Bugg (1/2), Soldner 1. 3 services gagnants. 8 blocks (Cazaute 2, Vanjak 2, Lamprousi 2, Bugg 1, Bauer 1). 16 fautes directes dont 11 au service. Six de base : Bugg, Cazaute, Vanjak, Moma Bassoko, Polder (puis Lamprousi), Bauer (puis Jaegy), Libéro : Soldner. Coach : F. Salvagni.
Aix :  35 attaques gagnantes sur  94 (37 %). Coneo Cardona (12/31), Rotar (9/26), Künzler (5/16), Trach (4/9), Kloster (3/8), Grbic (2/3). 3 services gagnants (Künzler 2, Rotar 1). 5 blocks (Kloster 3, Rotar 1, Trach 1). 16 fautes directes dont 6 au service. Six de base : Grbic (puis Aubry), Coneo Cardona (puis Milana), Künzler, Rotar (puis Raquin), Kloster, Trach (puis Garreau-Dje). Libéro : A. Cambérabéro. Entr : A. Orefice.