L’ASPTTM tire le rideau avec Monza

Publié le

L’ASPTT Mulhouse accueille les Italiennes de Monza ce mercredi à 19h30 pour la dernière représentation de la saison,au Palais des Sports Gilbert Buttazzoni, en Ligue des Champions.

ASPTT Mulhouse, club de volley-ball

La campagne européenne de l’ASPTTM est loin d’être finie puisque les Mulhousiennes iront encore, le mois prochain, à Salo en Finlande et à Istanbul en Turquie. Mais, à Mulhouse, c’est ce mercredi que les joueuses de François Salvagnitireront le rideau sur la plus prestigieuse des compétions de club. Pour l’ASPTTM, il n’y a plus rien à espérer de ce match si ce n’était de rivaliser avec son illustre adversaire pour retrouver un niveau de jeu plus proche de l’excellence. En revanche, Les Italiennes joueront gros.

Lors des trois journées initiales en Ligue des Champions, Monza a enregistré deux victoires face à l’ASPTT Mulhouse (3-0 : 25-20, 25-17, 25-12) et Viesti Salo (3-0 : 25-13, 25-23, 25-14) et a accusé une défaite, à Istanbul, face au Vakifbank(1-3 : 25-23, 23-25, 16-25, 21-25). Or, dans la course à la qualification, avec 6 points au compteur, Monza et les Polonaises de Chemik Police se partagent la 8e et dernière place du moment pour accéder aux quarts de finale derrière Novara (9pts), Vakifbank (9pts), Conegliano (9pts), Fenerbahçe (8pts), Rzeszow (7pts), Kaliningrad (7pts) et Kazan (7pts). Le set-avérage est actuellement en faveur de Monza pour deux manches de mieux par rapport à ChemikPolice. Mais, si Monza et Chemik Police ne prenaient pas de points face au Vakifbank et Conegliano dans les prochaines journées, le set-avérage serait déterminant pour départager les Italiennes et les Polonaises. Et, dans cette perspective, Monza n’aura pas le droit de concéder le moindre set à Mulhouse ce mardi.

Sans traitement de faveur, les Mulhousiennes savent à quoi s’en tenir et c’est tant mieux pour l’objectif qu’elles se sont fixé. Face au Vakifbank Istanbul, pour le dernier match de 2021, elles avaient eu le mérite de se sublimer. Même sans prétendre à la victoire, les joueuses de François Salvagniavaient comblé leurs supporters qui attendent d’elles de rééditer pareille prestation. Ce serait mentir que de prétendre que l’ASPTT Mulhouse a les moyens de surprendre les Italiennes qui alignent cinq joueuses qui ont disputé la finale de l’Euro 2021 : les championnes d’Europe Italiennes Alessia Gennari, Alessia Orro, Béatrice Parrocchiale, Anna Danesi et la finaliste serbe Katarina Lazovic. Et cela, sans compter la dernière recrue américaine, Dana Rettke (23 ans, 2,03m) et l’attaquante de pointe polonaise Magdalena Stysiak. Les joueuses de François Salvagni n’en sont pas moins déterminées à vendre chèrement leur peau !

Article signé Christian Entz