L’ASPTTM tout près du tie-break

Publié le

Il n’y a pas eu de surprise ce mercredi soir au Salohalli de Salo où l’ASPTT Mulhouse, trop diminuée par sept absences dues au covid, a concédé une défaite en quatre sets (25-19, 25-21, 18-25, 29-27) lors de la 5e journée de la Ligue des Champions face aux championnes de Finlande.

ASPTT Mulhouse, club de volley-ball

Il fut un temps que les jeunes sociétaires du centre de formation Myriam Mebarek, Milica Kostovic, Marieta Lavaireet Emeline Kalt ne peuvent pas connaître. Celui des premièresaventures européennes de l’ASPTT Mulhouse quand les Laure Koenig, Sophie Voegtlin, Isabelle Rust et Marie Betzer« bleutaient » les cours du lycée Albert Schweitzer pour affronter les Espagnoles de Tenerife, les Tchèques de Prague ou les Ukrainiennes de Lugansk. L’ASPTTM n’avait pas encore de centre de formation mais puisaient dans le vivier du Pôle Espoir du lycée Schweitzer pour compléter un effectif où les pros se comptaient sur une main. C’était il y a près de trente ans ! Ce dernier mercredi, le collectif des pros n’était guère plus fourni avec Silke Avermaet, Léandra OlingaAndela, Manon Jaegy, Pia Kästner et Amanda Coneo, rescapéees de la dernière vague de covid qui a sévi au sein de l’ASPTT Mulhouse pourtant vaccinée dans les règles de l’art Véran.

Au nom du virus, les jeunes Myriam Mebarek (20 ans), MilicaKostovic (21 ans), Marieta Lavaire (19 ans en avril) et Emeline Kalt (19 ans dans quelques jours) étaient sans aucun doute les plus heureuses à traîner leurs genouillères sur le parquet de la Salohalli, en cette soirée finlandaise, pour faire honneur à une invitation qui ne se refuse pas. Celle qui consiste à tutoyer les étoiles, dans la compétition de club la plus prestigieuse au monde, avec un temps de jeu certain. Un bonheur à savourer sans modération même si l’issue du match ne faisait guère de doute. Et pourtant…

A l’inverse de l’ASPTT Mulhouse, les championnes de Finlande ont aligné un six de base très proche de celui qui avait permis à Salo de faire illusion au match aller à Mulhouse en remportant le set initial (25-23, 14-25, 14-25, 19-25). Seule la passeuse quadragénaire, Viktoriia Tuchasvili, manquait à l’appel remplacée par Saana Virtanen. Les Mulhousiennes ont bien tenté d’improviser jusqu’à menacer les Finlandaises quand Silke Van Avermaet offrait la balle de set de la 4emanche (23-24) après un retour exceptionnel (23-19). En vain… Salo gardait la maîtrise des échanges suivants (29-27) pour signer sa première victoire en Ligue des Champions.Myriam Mebarek, Milica Kostovic, Marieta Lavaire et Emeline Kalt n’en ont pas moins passé une soirée mémorable !

Article signé Christian Entz

LP Salo : 3
ASPTT Mulhouse : 1
Les sets : 25-19 (26′), 25-21 (26′), 18-25 (25′), 29-27 (35′). Temps total de jeu : 1h42.
Arbitrage de MM. J. Mokry et M. Twardowski. Salohalli. 350 spectateurs.
Salo : 56 attaques gagnantes sur 130 (43 %). Kosonen (18/30), Andrikopoulou (16/33), Becheva (15/41), Czakan (6/17), Mäki-Kojola (1/1), Johtela (0/1), Virtanen (0/2). 12 services gagnants (Kosonen 5, Andrikopoulou 4, Czakan 2, Jantunen1). 6 blocks (Czakan 5, Jantunen 1). 20 fautes directes dont 11 au service. Six de base : Virtanen (puis Mäki-Kojola), Kosonen  BechevaAndrikoupoulou, Jantunen (puis Johtela), Czakan, Libéro : Laaksonen. Coach : T. Lemminkäinen.
ASPTTM : 58 attaques gagnantes sur 131 (44 %). Coneo(22/51), Van Avermaet (14/23), Lavaire (11/20) Kostovic(4/21), Olinga Andela (4/10), Kästner (3/6). 6 services gagnants (Van Avermaet 3, Kostovic 2, Coneo 1). 4 blocks (Kostovic 2, Olinga Andela 1, Kästner 1). 20 fautes directes dont 13 au service. Six de base : Kästner (puis Mebarek, puis Kalt), Coneo Cardona, Katsarou Lavaire, Kostovic, Van Avermaet, Olinga Andela. Libéro : Jaegy. Coach : F. Salvagni.