L’ASPTTM-Volley aux deux visages

Publié le

L’ASPTT Mulhouse a remporté les deux confrontations à domicile face à Vilsbiburg vendredi et samedi à l’occasion de ses deux premiers matches de préparation.

ASPTT Mulhouse, club de volley-ball

Dans le match initial, trois des quatre recrues sont alignéesd’entrée avec Pia Kästner (passeuse), Kimberly Drewniok (pointue) et Silke Van Avermaet (centrale). Il ne manque que la réceptionneuse-attaquante colombienne Amanda Coneo, retenue avec son équipe nationale pour la Pan American Cup en République Dominicaine. Anna Vanjak, Georgia Lamprousi et la libéro Léa Soldner les accompagnent.

L’ASPTTM ne parvient pas à se détacher face au sixième de Bundesliga (12-11). Les Allemandes égalisent à 15 avant une série d’Ivana Vanjak (18-15, 22-15). Un block d’Anna Haak est synonyme de gain de cette manche initiale (2517).

Le champion de France fait la course en tête avec un six inchangé (8-4). Les débats s’équilibrent en raison d’une réception locale en souffrance (10-9, 14-15). Mulhouse estproche du gain de la 2e manche (24-22) mais Vilsbiburg égalise à 24. Les coéquipières de Luisa Keller, qui a évolué avec Ivana Vanjak à l’USC Münster, obtiennent trois balles deset (24-25, 25-26, 26-27). Les Bavaroises remettent les compteurs à zéro (26-28).

Les postières réagissent (12-6) avant les applaudissements nourris des quelque 200 spectateurs pour saluer le retour de Léandra Olinga Andela à 15-7. La capitaine s’était blessée aux ligaments croisés du genou gauche voici presque neuf mois (le 15 décembre à Nantes). Dommage qu’à ce moment du matchle mode « up and down » soit à nouveau activé (15-16, 18-17). Heureusement, un sursaut d’orgueil dans le money-time (21-18) permet aux Alsaciennes de l’emporter 25-19 avec notamment un block de Léandra Olinga Andela.

A l’entame du 4e set, l‘ASPTT Mulhouse se retrouve dans uneconfiguration datant de la saison 2020-2021 avec Megan Viggars, Anna Haak, Ivana Vanjak, Jelena Novakovic, Georgia Lamprousi et Léandra Olinga Andela (15-10). A 20-12, on imagine une fin de partie facile mais les erreurs locales relancent les Allemandes (22-17, 22-22). Les postières remportent ce set (2522) et le match.

Les 26 fautes directes, ainsi qu’une quinzaine d’erreurs enréception, marquent les domaines à améliorer.

La deuxième rencontre, proposée samedi, est bien différente : Magdalena Grycka, la seule passeuse de Vilsbiburg sestblessée la veille et est indisponible. La Mulhousienne Megan Viggars la remplace. Les égalités se multiplient (à 6, 12, 16)avant que l’ASPTTM ne l’emporte logiquement (2522) avec 50 % d’efficacité en attaque (18/36).

Les Alsaciennes réduisent les fautes directes (13-7, 21-15) et s’imposent facilement (25-16). Megan Viggars passe du côté mulhousien et le scénario est le même (16-10, 22-16). L’attaquante US Alexis Hart est trop esseulée à Vilsbiburg et le score traduit l’écart du moment entre Mulhousiennes et Bavaroises (25-16). Les entraîneurs optent pour un quatrième set avec toujours Pia Kästner dans l’effectif allemand qui semble à bout de souffle (16-10, 25-21).

« Ces matches ont permis aux nouvelles joueuses de connaître l’atmosphère, le public », faisait remarquer François Salvagni. Même si le second match s’est déroulé dans des circonstances particulières, « il est bon pour la confiance car certaines joueuses (notamment les internationales) sont fatiguées.Certaines relations sont déjà en place pour le jeu rapide que nous voulons développer ».

Prochains rendez-vous face à Stuttgart, l’ancienne équipe de Pia Kästner : d‘abord le mercredi 15 en Allemagne (à 19h)puis le jeudi 22 septembre (à 18h30) au palais des Sports Gilbert Buttazzoni.

Article signé Thierry Hufschmitt

Vendredi :

ASPTT Mulhouse – Rote Raben Vilsbiburg : 3-1. Les sets : 25-17, 26-28, 25-19, 25-22. 150 spectateurs.

ASPTTM : 54 attaques gagnantes : Vanjak 17, Haak 12, Novakovic 7, Drewniok 5, Van Avermaet 4, Lamprousi 4, Kästner 3, Olinga-Andéla 1, Viggars 1. 9 services gagnants (Vanjak 4, Lamprousi 2, Drewniok 1, Van Avermaet 1, Haak 1). 8 blocks (Olinga-Andéla 2, Vanjak 2, Drewniok 2, Van Avermaet 1, Haak 1). 26 fautes directes dont 16 au service. Six de base  : Kästner (puis Viggars), Haak, Vanjak, Drewniok (puis Novakovic), Van Avermaet, Lamprousi (puis Olinga-Andéla). Libéros : Soldner puis Jaegy. Entr : F. Salvagni.
Vilsbigburg : 48 attaques gagnantes : Hart 17, Keller 13, Guilliiams 7, Bock 6, Vyklicka 5. 5 services gagnants. 7 blocks. 27 fautes directes dont 10 au service. Six de base : Gryka (puis Kerscher), Keller, Hart, Guilliams (puis Darowski), Vyklicka, Bock. Libéros : Clarck et Dammer. Entr : F. Völker.

Samedi :

ASPTT Mulhouse – Rote Raben Vilsbiburg : 3 (+1) – 0. Les sets : 25-22, 25-16, 25-16, 25-21. 100 spectateurs.

ASPTTM : 46 attaques gagnantes. Drewniok 14, Vanjak 12, Van Avermaet 5, Lamprousi 4, Haak 4, Novakovic 4, Viggars 2. 6  services gagnants. 8  blocks. 14 fautes directes dont 6 au service. Six de base  : Kästner (puis Viggars), Haak, Vanjak, Drewniok (puis Novakovic), Van Avermaet, Lamprousi. Libéros : Soldner puis Jaegy. Entr : F. Salvagni.
Vilsbigburg : 32 attaques gagnantes. Hart 13, Keller 10, Guilliams 6, Bock  2, Vyklicka  1, Darowski 1. 9 services gagnants. 2 blocks. 19 fautes directes dont 9 au service. Six de base :  Viggars (puis Kästner), Keller, Hart (puis Darowski), Guilliams, Vyklicka, Bock. Libéros : Clarck et Dammer. Entr : F. Völker.