Le verdict est tombé : l’ASPTTM affrontera Saint-Raphaël

Publié le

L’ASPTT Mulhouse a accusé une défaite sans conséquence samedi à Terville-Florange (1-3) où François Salvagni a fait tourner son effectif. Les Mulhousiennes retrouveront Saint-Raphaël, vainqueur de Béziers (3-2), en quart de finale des play-offs.

ASPTT Mulhouse, club de volley-ball

Il n’y a qu’à Saint-Raphaël, à Evreux et à Terville qu’il y a eu du suspense, samedi soir. Cannes, MarcqenBaroeul, Aix/Venelles et Le Cannet n’ont pas manqué l’occasion de signer un succès sans appel (3-0). Ce qui donnera, pour les quarts de finale des play-offs, quatre chocs explosifs : Cannet-Marcq en Baroeul, ASPTTM-Saint-Raphaël, Aix/Venelles-Cannes et Terville/Florange-Nantes. Match aller chez le premier club nommé (le 9 avril), match retour chez les 2e club cité (le 13 avril) et match d’appui éventuel chez le 1er club nommé (le 16 avril). Et, en attendant ces quarts de finale, Aix/Venelles-Cannes sera déjà à l’affiche ce lundi en Coupe de France.

Samedi soir à Terville, l’ASPTTM n’aura eu qu’un regret. Celui d’avoir mal négocié le premier set quand, après avoir inscrit une série de huit points consécutifs pour mener 19-15 et obtenir deux balles de set (24-22), les Mulhousiennes se sont laissé surprendre (24-26). Dans la foulée, en procédant à trois changements pour titulariser d’entrée Megan Viggars, Yossiana Pressley et Georgia Lamprousi dans le six, l’ASPTTM a inversé la tendance pour sauver deux balles de set et s’imposer (27-25). La suite, avec du temps de jeu pour Yossiana Pressley et Megan Viggars (9pts dont 2 blocks, 2 aces et 71 % de réussite offensive), a néanmoins tourné à l’avantage des Lorraines qui peuvent, d’ores et déjà, espérer une première qualification en Coupe d’Europe si Le Cannet, l’ASPTTM ou Aix/Venelles étaient en finale des play-offs.

La bonne surprise du week-end est venue de Saint-Raphaël qui, après avoir été mené deux sets à rien, a battu Béziers. A l’image de sa saison, exception faite pour la Coupe de France où il lui reste une belle carte à jouer, Béziers s’est sabordé au tie-break (8-15) en offrant huit points sur fautes directes dont cinq services ratés.

Les Mulhousiennes ont désormais deux petites semaines pour se refaire et préparer au mieux des play-offs où il lui faudra passer le cap raphaëlois pour espérer affronter le vainqueur du match Aix/Venelles-Cannes avec, en jeu, le billet pour la finale.

Article signé Christian Entz

 

TERVILLE/FLORANGE : 3
ASPTT MULHOUSE : 1
Les sets : 26-24 (29′), 25-27 (29′), 25-18 (27′),  25-20 (25′). Temps total de jeu : 1h50.  Arbitrage de M. D. Carrière et Mme C. Kaiser. Salle le 111.
TFOC : 50  attaques gagnantes sur 148 (34 %). Spanou (17/54), Mims (16/49), Pitou (6/10), Sidibé (4/13), Savard (3/10),  Staniulyte (1/5), Evans (3/7). 13 services gagnants (Staniulyte 5, Evans 4, Mims 2, Spanou 1, Sidibé 1). 11 blocks (Sidibé 3, Staniulyte 3, Pitou 2, Mims 2, Evans 1). 20 fautes directes dont 8 au service. Six de base : Evans, Spanou, Savard (puis Pitou), Mims, Sidibé, Staniulyte. Libéro : K. White. Entraîneur : R. Pitou.
ASPTTM : 52 attaques gagnantes sur 146 (36 %). Drewniok (20/54), Coneo (12/31), Pressley (5/14), Haak (5/19), Viggars (5/7), Olinga Andela (2/9), Van Avermaet (2/9),  Kästner (1/2), Lamprousi (0/1). 4 services gagnants (Viggars  2, Drewniok 1, Kästner 1). 9 blocks (Olinga Andela 3, Pressley 2, Viggars 2, Drewniok 1, Coneo 1) 27 fautes directes dont 12 au service. Six de base : Kästner (puis Viggars), Coneo Cardona (puis Pressley), Haak (puis Jaegy), Drewniok, Van Avermaet (puis Lamprousi), Olinga Andela. Libéro : Soldner. Entraîneur : F. Salvagni.