Léandra Olinga Andela plus Mulhousienne que jamais

Publié le

L’internationale française Léandra Olinga Andela sera la troisième contreuse centrale de l’ASPTT Mulhouse aux côtés de la Grecque Georgia Lamprousi et de la Belge Silke Van Avermaet.

ASPTT Mulhouse, club de volley-ball

Capitaine de l’ASPTT Mulhouse jusqu’au 15 décembredernier, date à laquelle elle a été victime d’une rupture des ligaments croisés lors du déplacement à Nantes, LéandraOlinga Andela retrouvera ses coéquipières mulhousiennes et son brassard de capitaine à la rentrée prochaine. « J’en suis à quatre mois de ma rééducation et je commence à courir et à tester de petits sauts, confie la Mulhousienne d’adoption. Tout n’est pas encore fluide et j’ai encore de gros mois de travail qui m’attendent. Mais, mentalement, je suis déjà prête à 100 %. Je vais tout faire, étape par étape, pour être au top physiquement ! »

Arrivée à Mulhouse en 2018 après avoir été sacrée deuxième meilleure contreuse centrale de la Ligue A féminine, sous les couleurs d’Evreux, Léandra Olinga Andela bénéficie de qualités naturelles et d’un bagage physique (1,84m) qui lui ont permis de percer très vite.

Elle n’avait que 14 ans quand elle a disputé son premier match chez les pros avant d’intégrer la filière fédérale en passant par le Pôle Espoir de Sablé-sur-Sarthe avant le centre national (IFVB). Titulaire à l’ASPTTM dès sa première saison(2018/2019), elle a obtenu son passeport français au printemps 2019 et sa première sélection en équipe de France quelques semaines plus tard, en mai, face au Cameroun qui l’a vue naître.

« Je reste à Mulhouse parce que l’ASPTTM me fait confianceet met tout en place afin que je puisse revenir et retrouver mon meilleur niveau la saison prochaine, explique Léandra OlingaAndela. J’ai reçu un soutien incroyable du club et des supporters mulhousiens. J’ai des souvenirs énormes du Palais des sports… Je sais que le public a connu une frustration durant cette année et j’ai vécu la mienne en finissant la saison écartée du terrain. Mais je reste positive en espérant deslendemains meilleurs et des retrouvailles au Palais, pour vivreencore d’autres beaux échanges, des victoires et, pourquoi pas,un nouveau titre ! »

« Leandra est une joueuse très spéciale, affirme le coach François Salvagni. Dans les fondamentaux du block elle a un talent unique. Elle sait très bien lire le jeu de la passeuseadverse et elle est toujours très agressive. En attaque, elle est rapide et très puissante et elle est également très forte au service et en défense. L’année dernière, pour son énergie et son tempérament, elle a été choisie comme capitaine. Malgré des problèmes physiques en début de saison, elle a fait unexcellent retour jusqu’au match de NantesEt, lorsqu’elle s’est blessée, elle était en train de livrer un match exceptionnel ! Je suis sûr que tout le monde a vu et entendu comme elle a encouragé l’équipe lors des derniers matches  ! Elle n’a jamais cessé d’être impliquée à nos côtés et je sais qu’elle travaille très dur pour retrouver le niveau qui était le sien pour la saison prochaine. Avec Tzina, Silke et Léandra, nous allons former un compartiment de centrales de premier niveau en Europe ».

Article signé Christian Entz