Léandra Olinga Andela prolonge

Publié le
ASPTT Mulhouse, club de volley-ball

Léandra Olinga Andela prolonge

Après les départs d’Olga Trach et de Indy Baijens, l’internationale française Léandra Olinga Andela (22 ans) est la seule centrale que l’ASPTT Mulhouse conserve dans son effectif pro.

Arrivée à Mulhouse en 2018 après avoir été sacrée deuxième meilleure contreuse centrale de la Ligue A féminine, sous les couleurs d’Evreux, Léandra Olinga Andela fait figure de phénomène à l’ASPTTM à l’image de son histoire.
Née au Cameroun, expatriée en Indonésie où évoluait son père footballeur pro, Léandra Olinga Andela est arrivée en France en 2003 à l’âge de 6 ans. Elle découvre le volley à Evreux avant d’entrer au collège. Ses qualités naturelles et un solide bagage physique (1,84m) lui permettent de brûler les étapes. Ainsi, à 14 ans, elle dispute son premier match chez les pros face au Hainaut et intègre la filière fédérale en passant par le Pôle Espoir de Sablé-sur-Sarthe puis le centre national (IFVB). En 2017, elle est titulaire en Ligue A féminine avec Evreux avant de connaître le même sort à Mulhouse, un an plus tard, au sein de l’ASPTTM. Et, à l’instar de sa promotion rapide, elle obtient son passeport français au printemps 2019 et sa première sélection en équipe de France quelques semaines plus tard, en mai, face au Cameroun qui l’a vue naître.

Avec Léandra, à l’énergie débordante, tout se joue en accéléré . « Léandra est un leader, confirme le coach François Salvagni. Elle est l’une des joueuses les plus énergiques qu’il m’a été donné de rencontrer. Dans ma carrière, j’ai travaillé avec beaucoup de bonnes contreuses centrales mais jamais avec une joueuse, comme elle, capable de lire aussi vite l’équipe adverse. Je pense qu’elle a fait des pas importants la saison dernière vers le très haut-niveau. Alors, maintenant, elle est prête à être performante non seulement dans notre championnat mais aussi en Ligue des champions et en équipe de France. Je suis très heureux de travailler avec elle une saison de plus car je sais mieux comment elle fontionne ! Tous nos fans doivent être fiers que Léandra et des joueuses de son importance aient décidé de rester à Mulhouse un an de plus… C’est l’un des meilleurs endroits pour jouer au volleyball »

Quant à Léandra Olinga Andela, elle est tout aussi heureuse de rester en Alsace. « Je suis très contente de refaire partie de l’aventure mulhousienne pour la saison prochaine, confie la jeune internationale française. Cela fait déjà deux ans que mon cœur vibre au Palais des Sports pour ce maillot. Cette saison a un goût d’inachevé pour tout le monde, mais pour l’instant il est d’abord important de prendre soin de soi et de ses proches. On reviendra plus fort l’année prochaine, que ce soit dans la compétition française ou européenne, avec d’autres moments inoubliables à partager… Je l’espère tous ensemble ! »