Michèle Lutz : « Il faut qu’à Mulhouse nous favorisions le sport des femmes »

Publié le

Michèle Lutz, Maire de Mulhouse, a commencé sa vie professionnelle en tant que pré-apprenti dans l’artisanat, la coiffure précisément. Elle a abouti sa carrière en devenant son propre chef d’entreprise en 1985. Entreprise qu’elle a continuée à gérer jusqu’en 2016. « Je me suis beaucoup investie dans le monde de l’artisanat en étant Présidente de la Corporation des coiffeurs et vice-présidente de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat, explique Michèle Lutz. En 2013, ma route a croisé celle de Jean Rottner alors Maire de Mulhouse. Il préparait sa campagne pour les élections municipales de 2014 et il m’a proposé de faire partie de sa liste ce que j’ai accepté avec plaisir. En mars 2014, je suis devenue 1ère adjointe au maire. En décembre 2017, je suis devenue, à mon tour, Maire de Mulhouse suite à l’élection de Jean Rottner à la tête de la Région Grand Est. À ce jour, c’est le mandat que j’exerce après avoir été réélue avec mon équipe en juin 2020 ».

ASPTT Mulhouse, club de volley-ball

–        Qu’est-ce que le sport féminin représente pour vous ?

Le sport féminin représente tout d’abord toutes les valeurs que nous défendons en général dans le sport : valeur de tolérance, d’humilité, du sens de l’effort, valeurs sociales et sociétales, de reconnaissance et de respect de l’autre.

Le sport féminin c’est aussi, une belle image des performances dont sont capables les femmes, certes qui sont un peu différentes des hommes. C’est l’opportunité de renouveler l’image du sportif par celle de la sportive et un facteur indéniable d’insertion sociale dans la vie publique. 

Je défendrai toujours l’objectif que les femmes puissent accéder au sport quels que soient leur âge, leur culture, leur origine sociale. Il faut qu’à Mulhouse nous favorisions le sport des femmes.

        Comment avez-vous fait votre place en tant que femme ?

Un mot-clé : le travail, toujours le travail, encore le travail.

Je crois aussi beaucoup dans l’exemplarité, il faut y aller à fond, donner son maximum, il faut s’engager.

La notion de travail est quelque chose qui a toute sa réalité dans les parcours professionnel, politique ou sportif.

        Citez un mot qui vous représente en tant que femme dirigeante ou à poste à responsabilité.

Travailleuse et engagée.

        Qu’est-ce qui vous a donné envie d’entreprendre / de devenir manager ?

Tout d’abord, en tant que Maire de Mulhouse c’est un engagement politique mais aussi un engagement par rapport aux habitants de Mulhouse.

J’étais déjà dans l’engagement quand j’exerçais mon métier de coiffeuse, au sein de la corporation artisanale puis au sein de la chambre des métiers, mais j’ai toujours eu l’envie d’être aux services des autres.

Cette notion d’être au service des autres c’est quelque chose qui m’anime vraiment et qui fait que je me lève tous les matins.

        Quel est votre endroit préféré à Mulhouse ?

Le Jardin des senteurs, le parc zoologique et botanique.

        Une anecdote amusante de votre vie professionnelle 

Les premiers temps où j’étais maire, on m’écrivait souvent « Monsieur le Maire » et quelques fois mon prénom était écrit au masculin.

Il a fallu un peu de temps pour que tout le monde intègre que le Maire de Mulhouse était désormais une femme.

        Qu’est-ce qui vous motive dans votre métier ?

Ce qui me motive ce sont les contacts, les échanges que j’ai avec mes concitoyens.

Les belles rencontres faites au quotidien avec les Mulhousiennes et les Mulhousiens mais aussi avec les non-Mulhousiens.

Toutes les personnes qui m’abordent dans la rue, qui me parlent de leur problématique de ce qu’elles ont vu, de ce qu’elles ont envie de faire à et pour Mulhouse.

        Que pensez-vous de la place de la femme dans la société

Toutes les femmes qui souhaitent se faire une place dans la société à l’heure actuelle ont la possibilité de le faire. Il faut arrêter l’éternel débat Femme-Homme.

Une femme par son exemplarité, son travail, son engagement, son implication, sa personnalité, son sérieux, est une femme crédible. 

Il n’y a aucune raison qu’elle ne puisse pas réaliser et faire aboutir ce qu’elle souhaite. 

Notre société le permet, il faut se faire la place.

        Quelles sont vos plus belles réussites en tant que femme ?

J’espère que les plus belles réussites sont encore à venir. 

J’ai encore beaucoup de jolies choses et de projets à réaliser avec mon équipe municipale, mes collaborateurs de la mairie et les Mulhousiens.

–        Qu’est-ce que la journée des droits des femmes vous inspire ?

Je trouve que c’est dommage de devoir encore faire une journée de la femme. 

La femme a toute sa place dans la société, dans le milieu économique, sportif ou associatif. 

On ne parle pas de la journée de l’homme alors pourquoi faire une journée de la femme ? Les femmes comme les hommes, on peut en parler au quotidien.

        A vos yeux, quels sont les trois sports qui se conjuguent le mieux au féminin ?

Je pense qu’il n’y a pas de sport féminin défini mais évidemment j’ai un petit pincement au cœur quand je vois nos volleyeuses jouer à Mulhouse. Je suis très attachée à cette équipe. Ce sont des filles que j’admire.

Aucun sport n’est uniquement dédié aux femmes ou aux hommes. Les derniers Jeux Olympiques montrent bien que les femmes peuvent être tout aussi voire plus performantes et briller sur les podiums. Là où on ne les attend pas. C’est tant mieux. Le sport évolue !