Monza s’impose à Mulhouse en toute logique

Publié le

L’ASPTT Mulhouse, qui a déploré des cas de Covid en début d’année et qui attend toujours sa nouvelle recrue américaine(Yossiana Pressley) pour compenser le départ d’Ivana Vanjak, ne se faisait aucune illusion en accueillant Monza.

ASPTT Mulhouse, club de volley-ball

Le set initial, au cours duquel Mulhouse n’a jamais mené, étaitd’ailleurs le reflet parfait de la supériorité lombarde. Sur deux attaques d’Anna Haak (5-5) et de Kimberly Drewniok (6-6), les Mulhousiennes obtenaient leurs deux seuls scores de parité. Mais, sous l’impulsion d’Alessia Orro au service, Monza faisait le break (7-9, 7-14). Et ces 7 points d’écart étaient encore d’actualité à l’arrivée quand Alessia Gennari concrétisait la première balle de set lombarde (18-25).

La suite a été quelque peu plus contestée. Après une bonne entame de set à l’actif de Lise Van Hecke (2-7, 5-10), l’ASPTT Mulhouse a bien réagi. Jusqu’à mener sur une attaque d’Anna Haak (19-18) et sur un contre gagnant de Kimberly Drewniok (18-17). Pia Kästner, au block, retardait l’échéance (22-23) mais sans empêcher la conclusion de Katarina Lazovic (22-25).

En jetant toutes ses forces dans la bataille, l’ASPTT Mulhouse prenait la maîtrise des débats. Léandra Olinga Andela au contre (9-7), Anna Haak en attaque (10-8), Amanda Coneo au filet (11-9, 13-11, 14-12) entretenaient l’espoir local. Du moins, jusqu’au contre gagnant d’Hanna Davyskiba qui a inversé le cours de la 3e manche (14-15). Comme au 1er set, Alessia Orro prenait le service à 16-17 pour être à l’origine du dernier break italien (16-23) avant le coup de grâce porté par Anna Danesi (18-25). Grâce à ce sans-faute, Monza a pris une sérieuse option pour la qualification aux quarts de finale.Quant à l’ASPTT Mulhouse, elle ne pouvait bénéficier d’une meilleure préparation au match de championnat de ce samedi face à Saint-Raphaël.

Article signé Christian Entz

ASPTT Mulhouse  : 0
Véro Volley Monza : 3
Les sets : 18-25 (22′), 22-25 (25′), 18-25 (22′). Temps total de jeu : 1h09. Arbitrage de MM. Z. Mezöffy et W. Maroszek. Palais des Sports Gilbert Buttazzoni. 1593 spectateurs.
ASPTTM : 38 attaques gagnantes sur 93 (41 %). Drewniok (14/30), Coneo (9/21), Haak (9/23), Van Avermaet (3/12), Olinga Andela (2/5) Kästner (1/2). 2 services gagnants (Van Avermaet 2). 5 blocks (Olinga Andela 3, Drewniok 1, Kästner 1). 12 fautes directes dont 6 au service. Six de base : Kästner, Coneo Cardona, Haak, Drewniok, Olinga Andela (puis Lamprousi), Van Avermaet. Libéro : Soldner. Coach : F. Salvagni.
Monza : 50 attaques gagnantes sur 94 (53 %). Van Hecke (15/26), Lazovic (10/16), Gennari (9/28), Danesi (8/11), Candi (4/6), Davyskiba (3/6), Orro (1/1). 4 services gagnants (Orro 2, Van Hecke 1, Candi 1). 8 blocks (Candi 3, Danesi 3, Gennari 1, Davyskiba 1). 12 fautes directes dont 6 au service. Six de base : Orro, Gennari (puis Davyskiba), Lazovic (puis Stysiak), Van Hecke, Candi (puis Zakchaiou), Danesi. Libéro : Parriocchale. Coach : M. Caspari.