ASPTT, club de volley-ball à Mulhouse

L’Alsace du 07/05/2016 : Léa Soldner prend du galon

C’est jour de fête pour Léa Soldner qui, pour ses 20 ans, vient de se voir proposer son premier contrat pro à l’ASPTT Mulhouse et le poste de premier libéro.

Pur produit du VBC Kingersheimoise, avec des experts comme Miroslaw Rybaczewski et son père Bertrand pour entraîneurs, Léa Soldner a été, forcément, à bonne école. Après un passage au Pôle France de Châtenay-Malabry et à l’institut fédéral à Toulouse (IFVB), fief de l’équipe de France juniors dont elle a porté le maillot bleu, Léa Soldner est arrivée à l’ASPTT Mulhouse en 2014 avec un contrat d’aspirant. Or ce contrat de deux ans est arrivé à son terme. Et comme ses illustres aînées de Laure Koenig à Deborah Ortschitt en passant par les Christina Bauer et autres Alexia Djilali, Léa Soldner a convaincu les dirigeants postiers pour prendre la relève de l’ex-internationale Marielle Bousquet-Rollet (31 ans).

« Actuellement, nous n’avons pas le budget pour garder les deux libéros avec un statut pro, avoue Magali Magail. Je ne perds pas espoir pour que nous trouvions les finances cet été. En attendant, il a fallu faire un choix. Nous avons privilégié la jeunesse avec un fort potentiel et la représentation alsacienne au sein de l’ASPTTM ».

« C’est un grand bonheur , confie Léa Soldner. Je ne réalise pas encore vraiment. Mais je suis consciente que c’est une chance énorme pour moi que les dirigeants et Magali – Magail – m’accordent ainsi leur confiance. Je suis très contente d’évoluer à l’ASPTTM. Je suis une fille du cru et, pour moi, c’est important et motivant de jouer devant mes proches, ma famille et mon public alsacien ! Je n’ai qu’une envie… C’est d’être à la hauteur!»

Marielle Bousquet sur le départ

La titularisation de Léa Soldner entraînera le départ Marielle Bousquet-Rollet qui aura été, ces dernières saisons, exempte de reproches au sein d’une réception postière trop souvent coupable. Son mérite est d’autant plus grand qu’elle a tenu courageusement sa place malgré un poignet douloureux. En marge de son talent et de sa sympathie, Marielle Bousquet-Rollet laissera l’image d’une joueuse bondissante à l’instar de ses sauts démentiels lors de la présentation des équipes… Et nul doute que, pour la saison prochaine, elle saura encore rebondir !

 

Article signé Christian Entz

Calendrier

Fin de saison

Classement

PTS MJ G P
1.MULHOUSE 60 24 20 4
2.NANTES 59 24 21 3
3.LE CANNET 55 24 19 5
4.BÉZIERS 54 24 18 6
5.CANNES 54 24 18 6
6.VANDOEUVRE 40 24 14 10
7.MARCQ-EN-BAROEUL 38 24 14 10
8.PAYS D'AIX VENELLES 34 24 11 13
9.ST-RAPHAËL 31 24 10 14
10.TERVILLE FLORANGE 24 24 7 17
11.PARIS ST-CLOUD 18 24 7 17
12.CHAMALIÈRES 17 24 5 19
13.MOUGINS 12 24 4 20
14.FRANCE AVENIR 2024 2 24 0 24
Tous les résultats