ASPTT, club de volley-ball à Mulhouse

L’ALSACE DU 08/12/2017 : Pas d’impair avec Quimper

Les volleyeuses mulhousiennes ont renoué avec la victoire, mardi à Paris, aux dépens du Stade-Français/Saint-Cloud (3-1). La venue de Quimper, ce soir à 20 h au Palais des sports, sera un test important pour une ASPTTM face à des Bretonnes qui viennent de s’offrir Le Cannet (3-2).

Les équipes de fin de classement ne réussissent pas aux Mulhousiennes. Certes, ces dernières se sont imposées face à Chamalières mais trop laborieusement (26-24, 25-23, 30-28) pour s’en satisfaire. Quant à Vandoeuvre-Nancy, l’ASPTTM y a tout simplement perdu (1-3) avant de souffrir au Palais face à Évreux (3-2). Ces avertissements suffisent amplement à considérer la sortie du jour avec une légitime prudence. Et le fait que Quimper vient de battre Le Cannet (25-23, 20-25, 13-25, 25-19, 15-11) amplifie la menace. « Quimper a mal commencé le championnat mais a trouvé, depuis, son rythme de croisière, confirme Magali Magail, le coach postier. Elles ont gagné à Nancy (où l’ASPTTM a perdu), battu Paris et maintenant Le Cannet au grand complet… C’est tout dire ! »

La passe a pris de la hauteur

Entraîné par Dominique Duvivier, l’ex-coach adjoint de Sylvain Quinquis à Nantes, « Quimper est plus particulièrement redoutable par ses centrales (l’Anglaise Grace Carter et la Sénégalaise Marième Diagne-Wane) et Kelly Oublié en bout de filet, poursuit Magali Magail. Avec une bonne passeuse (l’Espagnole Maria José Corral Bouza, ex-Evreux) capable de forcer le jeu par le centre ».

À cinq jours de son entrée en lice en Ligue des champions, l’ASPTT Mulhouse se refuse d’anticiper. « Nous prenons un match après l’autre et la priorité du jour concerne Quimper et notre volonté à confirmer la victoire de mardi à Paris, explique le coach postier. Il faut rester dans cette continuité et même chercher à augmenter notre niveau de jeu ». Par rapport à l’équipe qui avait rendu les armes face à Cannes, l’ASPTTM a livré une prestation étonnante à Paris. Dans les faits, la seule modification concrète entre les deux derniers matches a été la titularisation à la passe d’Aziliz Divoux. Ce qui s’est traduit par une distribution, enfin, à la hauteur… Dans tous les sens du terme ! C’est, toutefois, dans l’état d’esprit que l’ASPTTM a affiché son plus beau changement. « Ce match face à Paris était très important pour nous, avoue Olga Trach, qui a donné une impulsion décisive aux 3e et 4e sets. Nous avions perdu notre caractère contre Cannes. Et là, on a joué ensemble et le résultat est là ! »

« Chacune a su bonifier le ballon reçu »

« Ce que je retiens de ce match à Paris c’est notre efficacité en bout de filet et le fait que chacune a su bonifier le ballon reçu, apprécie le coach postier. Cela a été la clé de notre succès. Il y avait beaucoup d’entraide au sein de l’équipe et c’est ce que le groupe avait perdu contre Cannes ».

La performance du trio offensif mulhousien dans le 4e et dernier set disputé à Paris (Hayley Spelman 8/12, Britt Herbots 4/8, Bojana Markovic 6/8), décisive pour remporter la manche et le match après une entame compliquée (5-9, 11-11, 18-20, 23-22, 25-22) est aujourd’hui le meilleur garant d’une efficacité retrouvée du côté de l’ASPTTM. Reste à savoir si les Mulhousiennes afficheront le même état d’esprit qu’à Paris face à un adversaire contraint de se faire violence pour sauver sa peau dans le contexte professionnel.

 

Article signé Christian Entz

Calendrier

Fin de saison

Classement

PTS MJ G P
1.MULHOUSE 60 24 20 4
2.NANTES 59 24 21 3
3.LE CANNET 55 24 19 5
4.BÉZIERS 54 24 18 6
5.CANNES 54 24 18 6
6.VANDOEUVRE 40 24 14 10
7.MARCQ-EN-BAROEUL 38 24 14 10
8.PAYS D'AIX VENELLES 34 24 11 13
9.ST-RAPHAËL 31 24 10 14
10.TERVILLE FLORANGE 24 24 7 17
11.PARIS ST-CLOUD 18 24 7 17
12.CHAMALIÈRES 17 24 5 19
13.MOUGINS 12 24 4 20
14.FRANCE AVENIR 2024 2 24 0 24
Tous les résultats