ASPTT, club de volley-ball à Mulhouse

L’ALSACE DU 18/12/2017 : L’ASPTTM aux deux visages

La défaite mulhousienne concédée samedi soir au Cannet (15-25, 30-32, 25-23, 25-22, 15-11) est à l’image de la première moitié de saison de l’ASPTTM. Les postières de Magali Magail ont deux visages.

Prendre un point au Cannet, au grand complet, n’est jamais une mauvaise affaire. Mais quand on a mené deux sets à rien, après avoir livré un gros combat pour le gain de la 2e manche en sauvant quatre balles de set (32-30), c’est deux, voire trois points, que l’ASPTT Mulhouse devait ramener de La Côte d’Azur. « On ne pouvait pas mieux commencer mais nous n’avons pas réussi à tuer le match dans le 3e set, raconte Magali Magail. Pourtant dans le 2e set, même quand l’adversaire était en position de force avec la balle de set, à aucun moment nous n’avons tremblé. Au contraire, le groupe a fait preuve de beaucoup de sang-froid ».

Dans les faits, il y a un détail qui a toute son importance avec la première titularisation de la centrale Rosanna Giel Ramos dans les rangs du Cannet. La Cubaine a pris la place de Marie-France Garreau-Djé en fin de 2e set et n’a plus cédé sa place à la titulaire. Néanmoins, que ce soit au contre (14 à 9), avec un gros match de Bojana Markovic et Ciara Michel (4 blocks chacune) ou en attaque (78 à 62), l’ASPTTM a dominé son vis-à-vis. En revanche, le service et la réception n’ont pas été à son avantage.

« Nous manquons de constance »

Au service, les Mulhousiennes ont ainsi accusé deux fois plus de fautes (16 à 8) et marqué quatre fois moins d’aces (1 à 4). « Aux 4e et 5e sets, nous n’avons plus réussi à faire bouger la passeuse adverse , regrette Magali Magail. Nous avons deux visages… C’est tout bon ou pas bon. Mais sans qu’il y ait de juste milieu. Nous manquons de constance sur ce match mais aussi sur l’ensemble de notre saison ».

Au vu de cette première moitié de saison, Cannes et Béziers seront difficiles à rattraper. Hier, malgré de lourdes absences, les deux meilleures équipes de la Ligue A féminine ont fait l’unanimité. Les Cannoises sans Kodola et Rankovic (blessées) ont disposé d’Aix/Venelles (25-23, 19-25, 25-21, 25-14) et les Biterroises sans leur libéro Alexandra Rochelle (blessée), remplacée sur ce poste par l’attaquante norvégienne Mari Aase Hole, ont laminé Evreux (25-12, 25-19, 25-17).

« Nous avons des difficultés à assumer notre statut de champion en titre »

Dans le sillage des deux leaders, l’ASPTTM a pris une belle option pour conserver sa 3e place du moment. Les Mulhousiennes possèdent cinq points d’avance sur le 4e (Paris/Saint-Cloud) et auront l’avantage de recevoir, aux matches retour, quelques-uns de leurs poursuivants directs dont Paris/Saint-Cloud (4e ), Aix/Venelles (5e ), Vandoeuvre/Nancy (7e ) mais aussi Nantes et Le Cannet toujours en droit de prétendre aux play-offs.

« Le bilan n’est pas catastrophique , conçoit Magali Magail. Mais nous sommes en retrait par rapport à l’an dernier au même stade de la compétition. Je pense que nous avons des difficultés à assumer notre statut de champion en titre. On se met trop de pression. Il faut accepter les représailles et le fait que l’adversaire se sublime quand il joue face au champion. Il faut aussi que nous travaillions sur nos attitudes corporelles pour bonifier la balle que chacune reçoit. Ce que nous avons su faire au 1er set, au Cannet, et oublié par la suite… »

Les Mulhousiennes seront en vacances à partir de jeudi et reprendront l’entraînement le 27 décembre pour préparer une reprise capitale avec la réception de Saint-Raphaël (le mercredi 3 janvier à 20h au Palais des sports), en quarts de finale de la Coupe de France, avant celle de Vandoeuvre/Nancy en championnat (samedi 6 janvier à 19h au Palais des sports).

Le Cannet – ASPTT Mulhouse : 3-2. Les sets : 15-25 (23’) , 30-32 (38’), 25-23 (32’), 25-22 (28’), 15-11 (18’). Arbitres : MM. S. Bouacheria et S. Vermande. Temps total de jeu : 2h19. Le Cannet  : 62 attaques gagnantes sur 181 (34 %). Sanchez Ravon (14/37), Sakradzija (14/49), Hasanova (13/29), Ikic (6/27), Giel Ramos (8/16), Sicard (3/5), Garreau Djé (3/9), Salina (1/2), Savkina (0/1), Lazic (0/6). 4 services gagnants (Ikic 1, Sakradzija 1, Sicard 1, Salina 1). 9 blocks (Ikic 3, Sanchez Ravon 2, Hasanova 2, Garreau Djé 1, Giel Ramos 1). 19 fautes directes dont 8 au service. Six de base : Salina (puis Sicard), Sakradzija, Lazic (puis Sanchez Ravon), Ikic, Hasanova, Garreau Djé (puis Giel Ramos). Libéro : Ortschitt. Coach : D. Baltic. ASPTTM : 78 attaques gagnantes sur 181 (43 %). Herbots (21/46), Spelman (17/47), Markovic (16/35), Trach (10/23), Michel (6/16), Davidovic (3/4), Dannemiller (3/5), Rueda (2/3), Divoux (0/1). 1 service gagnant (Spelman). 14 blocks (Markovic 4, Michel 4, Davidovic 2, Spelman 1, Trach 1, Abrhamova 1, Dannemiller 1). 29 fautes directes dont 16 au service. Six de base : Dannemiller (puis Divoux), Markovic (puis Jeanpierre), Herbots (puis Rueda), Spelman (puis Davidovic), Michel, Trach (puis Abrhamova). Libéro : Soldner. Coach : M. Magail.

 

Article signé Christian Entz

Calendrier

Le calendrier de la ligue n'est pas disponible pour le moment

Classement

PTS MJ G P
Tous les résultats