ASPTT, club de volley-ball à Mulhouse

L’ALSACE DU 19/02/2018 : L’ASPTTM a la gueule de bois

 

Passée de la Coupe de France au championnat, sans succès, l’ASPTT Mulhouse retrouve la Ligue des Champions ce mercredi (20h au Palais) en accueillant le Voléro Zurich. Le remède est excellent pour effacer la gueule de bois.

Hier, au lendemain de la défaite mulhousienne concédée à Cannes (1-3 : 25-21, 19-25, 17-25, 23-25), Magali Magail n’avait toujours pas digéré ce 2e revers de la semaine accusé face aux deux meilleures équipes françaises du moment. Deux défaites qui laissent un goût amer et qui, comme pour une mauvaise piquette, font mal aux cheveux !

« La pire des choses quand tu perds c’est d’avoir des regrets »

Comme contre Béziers, mercredi en demi-finale de la Coupe de France (2-3), l’ASPTTM avait mené à Cannes avant de perdre. « On mène un set à zéro et on ne se comporte pas en patronnes sur le terrain, déplore le coach postier. Au contraire, on subit ! Tout part de cet état d’esprit. La pire des choses quand tu perds c’est d’avoir des regrets. Et là, j’en ai ! Après le match aller, quand Cannes avait gagné (3-0) à Mulhouse, il n’y avait rien à redire. Mais là, c’est nous qui perdons en oubliant de défendre et de contrer dans les 2e et 3e sets (19-25, 17-25). Il a d’ailleurs suffi qu’on recommence à défendre dans le 4e set pour que l’équilibre se fasse. On mène 23-22 dans cette manche mais sans parvenir à conclure l’une des deux balles que nous amenons au filet. Ce que Cannes a réussi à faire. Ça fait deux matches qu’on perd dans le même contexte… Il nous faut retrouver nos vertus défensives ! » Si ce déplacement cannois se solde par la 6e défaite de la saison en championnat, le week-end n’en a pas moins été « enrichissant » pour l’ASPTTM. Certes, les Mulhousiennes ont mis une croix définitive sur l’une des deux premières places. Mais, l’inconstance affichée par le groupe postier ne lui permettait pas d’être en course, dans une formule championnat, avec Béziers et autres Cannes qui évoluent actuellement en toute sérénité. En revanche, la défaite du Cannet (2-3) à Paris/Saint-Cloud, augmente la marge de manœuvre de l’ASPTTM en quête d’une 3e place qui garantit un billet pour la Coupe d’Europe de la CEV quoiqu’il advienne des résultats en play-offs.

Il reste désormais quatre matches à jouer avant les play-offs et les Mulhousiennes, qui reçoivent Paris/Saint-Cloud, vont à Quimper, reçoivent Le Cannet et vont à Chamalières, peuvent se contenter d’une petite récolte de quatre points en cette fin de saison pour assurer leur 3e place. Cela en tenant compte du difficile calendrier de Saint-Raphaël (reçoit Cannes, va à Béziers, reçoit Vandoeuvre/Nancy, va au Cannet) qui aura du mal à sauver sa 4e place du moment.

Zurich pour une formation accélérée

Après avoir assuré sa qualification en Coupe d’Europe, l’ASPTTM aura un coup à jouer en play-off pour peu qu’elle retrouve le niveau de jeu qui a été le sien en Ligue des champions à Zurich et en Roumanie face à Alba Blaj. C’est en cela que le match de ce mercredi, face au Voléro, aura son importance.

 

Article signé Christian Entz

 

Calendrier

Le calendrier de la ligue n'est pas disponible pour le moment

Classement

PTS MJ G P
Tous les résultats