ASPTT, club de volley-ball à Mulhouse

L’ALSACE DU 23/02/2018 : L’ASPTTM si près, si loin

 

Battues par Zurich mercredi soir (1-3), les Mulhousiennes sont à leur place derrière les ténors de cette Ligue des champions. Il n’empêche qu’une fois de plus, il y avait de la place pour signer un exploit.

Il n’y a aucune honte à se faire battre par Zurich. Sur le papier, le Voléro aligne des valeurs sûres de la hiérarchie mondiale là ou l’ASPTTM mise sur des espoirs ou des seconds couteaux. C’est mathématique… Les budgets des deux équipes passent du simple ou double avec 1,3 million d’euros pour les Mulhousiennes et près de trois millions de francs suisses pour les Zurichoises. Pourtant, cette différence n’a pas paru aussi évidente ce dernier mercredi, si ce n’est dans un 4e set sans appel quand le Voléro est arrivé à se défaire de la pression exercée par de courageuses postières.

Comme face à Alba Blaj (2-3), comme face à Béziers (2-3) en demi-finale de la Coupe de France, comme à Cannes où l’ASPTTM n’a pas été loin du tie-break (1-3), les Mulhousiennes sont passées tout près d’une grosse surprise face à Zurich. À 24-22 au 1er set, les postières avaient la réception sur la 2e balle de set et pouvaient conclure sur le side-out. Si Ana Bjelica, la championne d’Europe du Voléro, n’avait pas fait des siennes pour inscrire les trois derniers points (24-26). Suivait alors la 2e manche avec une Hayley Spelman qui enregistrait sa meilleure séquence (entre 16-14 et 25-20) avec cinq points gagnants qui allaient se traduire par le gain du set postier. Et, pour finir, il y a ce 3e set, que l’ASPTTM a cédé dans les derniers échanges (22-25) en ayant accusé 8 fautes directes. Avec deux fautes de moins, le score était inversé. Faites le calcul… Les Mulhousiennes étaient aussi près du 3-0 que de la défaite qui les sanctionne. Mais pour parvenir à cet exploit, il aurait fallu qu’elles soient au maximum de leurs possibilités ce qu’aucune n’a réussi à faire sur l’ensemble de la rencontre. Magali Magail, pourtant très exigeante, était la première à saluer la belle prestation d’ensemble de son équipe et à trouver des circonstances atténuantes à ses joueuses à l’heure du constat concernant les fameuses fautes directes du 3e set : « Si nous n’avions pas pris autant de risques nous n’aurions pas existé dans les premiers sets ! »

Contrairement au dernier match à Cannes, le contre mulhousien a été cette fois déterminant (12 blocks) avec une mention pour Ciara Michel (4). Le peu de déchet enregistré à l’engagement (4 fautes directes), pour une qualité de service intéressante (7 aces dont un triplé pour Hayley Spelman), est également encourageant pour un groupe qui aura deux échéances importantes dans les prochains jours. Samedi (à 20 h), les Mulhousiennes recevront Paris/Saint-Cloud, le récent tombeur du Cannet (3-2), avant d’accueillir les Polonaises de Rzeszow (mardi prochain) pour la 6e et dernière journée de la Ligue des champions. Les Polonaises ont été battues hier soir par les Roumaines d’Alba Blaj (1-3 : 15-25, 16-25, 25-20, 12-25). Ce qui fait que cette dernière rencontre de Coupe d’Europe entre l’ASPTT Mulhouse et Rzeszow déterminera les 3e et 4e places. Les Mulhousiennes qui ont réussi un parcours honorable dans cette épreuve auront à cœur de soigner leur sortie.

LIGUE DES CHAMPIONS DAMES

Poule A

ASPTT Mulhouse – Zurich 1-3

Alba Blaj – Rzeszow 3-1

Classement : 1. Alba Blaj 14 pts (15-5), 2. Voléro Zurich 10 pts (12-8), 3. ASPTT Mulhouse 3pts (8-14), 4. Rzeszow 3pts (5-13).

 

Article signé Christian Entz

 

Calendrier

LE 30/03/2019 20:00 MULHOUSE | LE CANNET
LE 06/04/2019 20:00 NANTES | MULHOUSE
LE 13/04/2019 20:00 MULHOUSE | PARIS ST-CLOUD

Classement

PTS MJ G P
1.Mulhouse 61 21 20 1
2.Cannes 53 21 19 2
3.Le Cannet 49 21 17 4
4.Nantes 44 21 16 5
5.Venelles 36 21 12 9
6.Béziers 34 21 11 10
7.St-Raphaël 32 21 9 12
8.Paris St-Cloud 28 21 9 12
9.Vandoeuvre Nancy 27 21 10 11
10.Marcq en Baroeul 22 21 6 15
11.Mougins 21 21 7 14
12.Chamalières 17 21 6 15
13.Quimper 12 21 4 17
14.France Avenir 2024 2 21 1 20
Tous les résultats