ASPTT, club de volley-ball à Mulhouse

L’ALSACE DU 25/11/2017 : L’ASPTTM craque sur la fin

Les volleyeuses mulhousiennes qui avaient surclassé les Provençales en finale de la Supercoupe (3-0), le mois dernier, n’ont pas été en mesure de récidiver, hier soir à Venelles, en championnat. Après avoir mené deux sets à un, l’ASPTTM s’est inclinée au tie-break.

Mulhouse attaquait son marathon de la fin d’année à l’extérieur avec un match piège du côté de Venelles. Piège car les Provençales avaient à cœur d’effacer la débâcle de la Supercoupe en début de saison. Depuis, le PAVVB a retrouvé des couleurs après un début de saison compliqué. Les deux dernières victoires de rang des Provençales donnaient des garanties sur la montée en puissance de cette formation. Un renouveau confirmé hier soir aux dépens des filles de Magali Magail après un marathon en cinq sets. Mulhouse peut s’en vouloir d’avoir lâché des points après avoir mené 2 sets à 1 et encore 7-2 au tie-break. « On savait que ce n’était plus la même équipe qu’en début de saison, confirmait Aziliz Divoux. Nous avons commis trop de fautes dans les moments importants, et Venelles a très bien joué le coup ».
D’entrée, Venelles a su marquer son territoire avec un block provençal bien huilé. Le PAVVB tournait en tête à la première pause (8-6). Markovic avait bien du mal à se défaire de cette muraille venelloise (11-7). Mais sous l’impulsion d’une Herbots déchaînée, Mulhouse comblait son retard 12-11. Le block-défense sudiste freinait les envies des filles de Magali Magail. Une accélération plus tard avec le duo Uattara-Gurbanova, Venelles affichait 6 points d’avance, le plus gros écart, 17-11, obligeant le coach de l’ASPTT de prendre un temps-mort. Divoux faisait son entrée avec Spelman. En vain, Uattara se payait le luxe d’un énorme block sur Markovic (19-13). Vexée, Spelman envoyait elle aussi du lourd 19-15. Mais la fin de set était à sens unique, 23-17, les filles de Félix André ne baissaient pas de rythme pour basculer en tête dans cette première manche sur une belle attaque de Drobnakova et une faute de Spelman (25-19).
Mulhouse défendait mieux (3-5) dès l’entame de la seconde manche et Herbots se chargeait de sonner la révolte (4-8). Les Provençales ne se démobilisaient pas pour autant malgré de nombreuses fautes au service (10-14). Gurbanova redonnait de l’espoir (14-15) parmi les 344 supporters avant qu’un block de Uattara ne remette les deux équipes à égalité pour la première fois dans cette manche (16-16). Le mano a mano se poursuivait dans ce money-time (22-22) avant que Venelles ne craque sur deux attaques fautes de Gurbanova. Un service gagnant de Britt Herbots, dans la foulée, permettait à Mulhouse de remettre les pendules à l’heure (22-25).
Sur leur lancée, les Alsaciennes attaquaient la 3e manche sur les bons rails avec un block retrouvé (3-5) et une Abrhamova efficace au centre. Le passage de Uattara au service faisait des dégâts (6-6). Mais après un échange monstrueux où les défenses se mettaient à l’ouvrage, Mulhouse remportait un point dantesque (6-8) qui forcément aura laissé des traces. Venelles semblait accuser le coup (7-11). Mais Drobnakova réveillait les troupes en martelant une réception mulhousienne fragile (12-12). Markovic se faisait châtier au block par Uattara si bien que le PAVVB reprenait les commandes pour la première fois dans cette manche. (15-13). Une avance éphémère balayée par le poignet de Markovic (15-16). Quel match ! Milovic, si transparente, sortait de sa torpeur (17-16) dans une fin de manche tendue (18-19). À 21 partout, Trach bâchait Drobnakova, Gurbanova sortait son attaque (21-23) mais Hoffmann entretenait un mince espoir sur deux blocks-out 23-23. Herbots sortait son attaque aux 3m. 24-23. Mulhouse ne craquait pas en sauvant deux balles de set. Et sur sa première occasion (25-26), les filles de Magali Magail s’offraient la 3e manche sur un block autoritaire de Spelman. Dans la 4e manche, Venelles ne baissait pas les bras pour autant mais butait sur une Léa Soldner monstrueuse en défense (7-8 puis 13-11). Les Provençales s’accrochaient (16-14) en gardant l’espoir d’aller chercher un tie-break (19-17). Gurbanova redonnait vie aux Provençales en se procurant trois balles de set (24-21). La première suffisait… Et dans ce tie-break, Mulhouse finissait par craquer alors que les Postières avaient le match en main. 1-4 puis 2-7, les visiteuses d’un soir explosaient en plein vol (12-8 puis 15-12) sur une série hallucinante au service de Smutna. Rageant !

 

Article signé Steven Imbert

Calendrier

Le calendrier de la ligue n'est pas disponible pour le moment

Classement

PTS MJ G P
Tous les résultats