ASPTT, club de volley-ball à Mulhouse

L’ALSACE DU 28/03/2018 : Dans les yeux des volleyeuses

 

Lionel Eby a décidé de rendre hommage aux joueuses de l’ASPTT Mulhouse en peignant leur portrait avant le début des play-off du championnat de France, ce samedi. Les douze portraits en acrylique sur toile (1 m x 1 m) des douze joueuses pros de l’équipe seront accrochés au Palais des sports et une partie de la vente des toiles sera reversée à Bouchons et compagnie.

D’EBY à BYLIO.- Lionel Eby n’est pas un peintre professionnel. Mulhousien, fils de commerçant de Saint-Louis, il recopie les cases de ses premières BD d’enfant, apprend l’histoire de l’art en fac et, surtout, intègre l’héritage familial. « Mon papa peignait, mon grand-père aussi. Pour moi, c’est quelque chose de naturel, même si j’ai attendu 2007 pour m’y mettre. »

Professionnellement, Lionel Eby est commercial dans l’immobilier mais il devient ByLio quand il ouvre son premier pot d’acrylique. « Mon premier modèle a été Bimbo, mon bouledogue français. Sûrement l’influence de Montanaro… » Premières peintures, premières expos à la Cité de l’habitat en 2008 et première vente illico. ByLio interpelle, accroche, bouscule et Lionel Eby décide de tracer son sillon artistique tout en poursuivant sa carrière de commercial.

POP CULTURE.- Look de hipster, musique pop acidulée de bon goût en fond (Brigitte & co), Lionel Eby est un enfant de la pop culture. Il trouve son influence dans le pop art d’Andy Warhol, Roy Lichtenstein ou Keith Haring. « J’aime la couleur, l’imagerie pop art. La couleur est à la peinture ce que la mélodie est à la musique (NDLR : on a vérifié, personne de célèbre ne semble avoir prononcé cette phrase avant Lionel Eby). Je crois que ça me vient de mon expérience dans l’immobilier, où tu ne vends que des maisons avec des murs blancs ou gris. J’aime les couleurs. Je trouve que chez les gens, ça manque cruellement ! »

Lui y va franco, de sa chienne Bimbo au portrait géant de Frida Kahlo qu’il exposera à la prochaine Foir’Expo de Mulhouse, ByLio dégoupille des couleurs acidulées, dézingue les associations chromatiques, plastique l’acrylique sur toile… Dès la première expo, le peintre alsacien Pierre Cézorzinski le complimente et la galerie Pop Shop de Strasbourg lui prend plusieurs toiles.

DE L’ART OU DU COCHON.- On se dit que la carrière de ByLio est lancée, pliée, emballée comme le Pont- Neuf de Christo. Sauf que dans le monde de l’art, rien n’est simple. « C’est un milieu très particulier, dans lequel je ne suis pas particulièrement à l’aise. Disons que j’ai un peu de mal… » Façon de dire qu’il n’a pas franchi le pas de ne vivre que de sa peinture, même s’il a continué à peindre, à accrocher et à vendre des portraits cadrés serrés, colorés et parfois plus torturés qu’il n’y paraît au premier coup d’œil.

REPRISE DE VOLLEY.-« J’ai découvert le volley-ball avec ma compagne et, un jour, j’ai vu, au Palais des sports, une toile de Djéone (NDLR : street-artiste mulhousien et talentueux du Schlager-club). J’ai eu cette idée de proposer des portraits des joueuses pros, pour leur rendre hommage. Plus jeune, j’ai nagé à un bon niveau et je connais les sacrifices qu’il faut faire dans le sport de haut niveau, encore plus pour des femmes. J’en ai parlé à Magali Magail, l’entraîneur, et elle m’a donné son feu vert. »

ByLio se met au boulot en janvier et travaille sur les douze portraits de douze joueuses de l’ASPTT Mulhouse. « J’ai eu des échanges par mail avec les joueuses, elles ont vu certaines toiles. Ce qui m’intéresse, comme dans tous mes portraits, c’est le regard des filles. C’est ce qu’il y a de plus pertinent chez une personne. C’est pourquoi mes cadrages sont si serrés. Moi, c’est le regard qui m’attire… » L’exposition s’appellera 12 regards , sera dévoilée ce samedi au Palais des sports de Mulhouse et durera toute la durée (actuellement inconnue) des play-off. Les toiles sont à admirer dans le hall, dans l’espace VIP et dans les loges, et éventuellement à acquérir (600 € la toile). 50 % du prix sera donné au club, qui reversera la somme au profit de Bouchons et compagnie (www.bouchonsetcompagnie.org), une association soutenue par l’ASPTT depuis 2009, qui cherche à redonner le sourire aux enfants malades.

SET ET MATCH.-12 regards , c’est presque fini. Hier, Lionel Eby travaillait sur un dernier portrait. Il regarde maintenant l’équipe avec tendresse, et tout particulièrement les portraits de Lara Davidovic et Bojana Markovic, les deux filles qui, sur toile, sourient le moins. Ensuite, il exposera à une exposition collective à Eschentzwiller du 20 au 22 avril. « Un jour, j’aimerais faire une expo en solo. Mais où ? Si c’est pour avoir trois visiteurs dont ta famille… » Vu la capacité du Palais des sports de Mulhouse et la passion des supporters pour les filles de l’ASPTT, ce ne sera pas le cas pour 12 regards.

PLUS Facebook : Lio Nel

Play-off

Les filles de l’ASPTT Mulhouse vont débuter les play-off (quart de finale) ce samedi 31 mars au Palais des sports de Mulhouse, à 20 h, contre l’équipe de Pays d’Aix Venelles volley-ball. Le match retour est programmé le 13 avril à Aix et l’éventuel match d’appui (la première équipe qui l’emporte deux fois est qualifiée) se tiendra le 17 avril à Mulhouse.

Informations, billetterie… via le site www.aspttmulhousevolley.fr

 

Article signé Textes : Laurent Gentilhomme Photos : Darek Szuster

 

 

Calendrier

Le calendrier de la ligue n'est pas disponible pour le moment

Classement

PTS MJ G P
Tous les résultats