ASPTT, club de volley-ball à Mulhouse

L’ALSACE DU 02/06/2018 : Hayley Spelman reste à l’ASPTT Mulhouse-Volley

La grande attaquante américaine (2,02m, 27 ans), Hayley Spelman, a renouvelé son contrat avec l’ASPTT Mulhouse. Ce qui permet à Magali Magail de conserver la moitié de son dernier effectif. En revanche, rien n’est encore acté en ce qui concerne la deuxième passeuse.

Sur le marché un certain temps, Hayley Spelman n’avait pas caché ses ambitions de vouloir repartir en Corée où elle avait évolué, avec Daejong KGC, lors de la saison 2015/2016. En vain… Ni l’Italie, où elle a joué lors de l’exercice 2014/2015 (à Forli et à Ornavasso) ni les autres clubs français n’ont voulu priver l’ASPTT Mulhouse de son attaquante de pointe. Irrégulière sur l’ensemble de la saison, décevante sur les trois derniers matches, Hayley Spelman a néanmoins bénéficié d’un avocat incontournable pour sa défense.

« Sans elle, nous n’aurions peut-être pas été en demi-finale »

« Il est vrai qu’elle a raté ses trois derniers matches mais, sans elle, nous n’aurions peut-être pas gagné le premier match des play-offs contre Aix (victoire 3-0 avec 18 points de l’Américaine dont 5 aces et 41 % de réussite offensive) et, donc, nous n’aurions pas été en demi-finale, plaide Magali Magail, le coach postier. Et dans tous les matches de très haut-niveau en Ligue des champions, elle a été notre meilleure marqueuse ! Je pense qu’elle devrait être encore plus efficace la saison prochaine. Elle a une hauteur d’intervention qui n’a pas toujours été exploitée et qui devrait l’être davantage avec Athina Papafotiou, une passeuse capable de mettre en lumière de grandes joueuses. Ce qui a été le cas, notamment, en Pologne ».

Avec Carli Snyder, Ali Frantti et Ciara Michel, anglaise de naissance qui a grandi en Floride, et Hayley Spelman le compartiment offensif sera très américain avec une philosophie qui attache beaucoup d’importance à la percussion sans considération pour les dommages collatéraux.

Avec la signature d’Hayley Spelman, l’ASPTTM se retrouve avec un effectif de dix joueuses auquel se rajoutera la jeune espoir Aurélia Ebatombo (1,87m, 19 ans), qui a évolué cette dernière saison avec l’ASPTTM II, et une deuxième passeuse qui reste à trouver.

Piste portoricaine ou sud-américaine

Le marché est relativement bien fourni en ce qui concerne la distribution. Magali Magail a néanmoins décliné les solutions que pouvaient constituer la Polonaise Anna Kaczmar (Rzeszow), l’internationale finlandaise Katja Kilmäaho (ex-Münster), la Néerlandaise Britt Bongaerts. La solution américaine étant écartée, il faudra peut-être s’attarder sur les options portoricaines ou sud-américaines avec les Nogueras, Ortega et autres Santos en point de mire.

LE POINT À L’ASPTTMRestent  : Olga Trach, Léa Soldner, Bojana Markovic, Lisa Jeanpierre, Ciara Michel, Hayley Spelman. Arrivées  : Athina Papafotiou (Grecque, 28 ans, 1,81 m, passeuse, ex-LKS Lodz), Carli Snyder (Américaine, 22 ans, 1,85 m, attaquante/réceptionneuse, ex-Univ. Florida Gators), Léandra Olinga (Franco-Camerounaise, 20 ans, 1,84 m, contreuse centrale, ex-Evreux), Ali Frantti (Américaine, 22 ans, 1,85m, attaquante/réceptionneuse, ex-Univ. Penn State), Aurélia Ebatombo (1,87 m, pointue, 19 ans, ex-ASPTTM II) Départs  : Britt Herbots (Busto Arsizio/Italie), Michaela Abrhamova (Saint-Raphaël), Aziliz Divoux (?), Carla Rueda (?), Lexi Dannemiller (Potsdam/Allemagne), Lara Davidovic (Paris/Saint-Cloud)

 

Article signé Christian Entz

Calendrier

Le calendrier de la ligue n'est pas disponible pour le moment

Classement

PTS MJ G P
Tous les résultats