ASPTT, club de volley-ball à Mulhouse

L’ALSACE DU 02/11/2018 : Olinga-Andela, contreuse de choc

La jeune Léandra Olinga-Andela, en première ligne au contre, a joué un rôle important dans la victoire de l’ASPTT Mulhouse face à Jedinstvo Brcko en match retour du deuxième tour des qualifications de la Ligue des champions, mercredi soir au Palais des sports (3-0).

« Mon objectif, cette saison, est avant tout de faire preuve d’agressivité au contre » , résume Léandra Olinga-Andela. Elle l’a encore prouvé mercredi soir au Palais des sports, où l’ASPTT Mulhouse a battu pour la seconde fois en huit jours l’équipe bosnienne de Jedinstvo Brcko (3 à 1 puis 3 à 0), validant ainsi son ticket pour le troisième tour des qualifications de la Ligue des champions : avec six contres à son actif (sur les 12 réalisés par l’équipe), elle a rempli son contrat. « Je pense que je ne m’en suis pas trop mal sortie » , sourit l’intéressée, par ailleurs très performante en attaque (5 attaques gagnantes sur 8 avec une efficacité de 63 %).

« Léandra est une jeune joueuse qui se jette à l’eau sans se poser de question et qui en plus nous apporte une énergie et une joie de vivre communicatives » , se réjouit Magali Magail, son entraîneur, ravie du comportement de sa protégée, en première ligne lors de cette rencontre, au même titre qu’une Hayley Spelman ou qu’une Raymariely Santos-Perez, elles aussi très précieuses.

La centrale, qui participe là à sa première campagne européenne, était « plutôt confiante » au moment d’aborder ce match retour. « L’équipe est capable de faire des choses extraordinaires » , lâche-t-elle avec enthousiasme.

En toute logique, l’ASPTTM n’a pas eu de difficulté particulière à venir à bout d’un adversaire qui a compensé un niveau de jeu moindre par une belle combativité et n’a rien lâché de la première à la dernière minute d’une rencontre bouclée en 1 heure et 28 minutes (25-21, 25-20, 25-23).

« Pas là pour faire de la figuration »

« Nous avons été menées d’emblée, mais nous n’avons pas paniqué. Nous avons accéléré et sommes passées devant » , résume la Camerounaise née à Yaoundé. « Nous savions que nous devions rester concentrées, afin de ne pas lâcher un set comme cela avait été le cas au match aller, et nous l’avons dans l’ensemble été du début à la fin malgré quelques petites erreurs ici et là. Nous avons aussi appliqué les consignes qui étaient, entre autres, d’être bien placées en défense. » Seul petit bémol aux yeux de la jeune femme de 21 ans : « Nous avons parfois trop hésité. Nous devons encore apprendre à garder un niveau de jeu constant, à tuer le match dès que possible et à ne pas faire le moindre cadeau à nos adversaires. » Léandra Olinga-Andela compte bien mettre en applications toutes ces bonnes intentions dès les prochaines échéances de l’ASPTTM, elle qui rêve bien évidemment d’aller le plus loin possible en Ligue des champions : « Nous ne sommes pas là pour faire de la figuration ! Nous voulons absolument disputer la phase de poule. »

Ce qui signifie venir à bout des Polonaises de Budowlani Lodz, a priori autrement plus redoutables que les Bosniennes. « Pour l’instant, je n’ai pas beaucoup d’info, si ce n’est qu’elles semblent effectivement beaucoup plus fortes que Jedinstvo Brcko. Du coup, je m’attends à un beau combat. »

La joueuse d’1,84m, qui défendait jusqu’alors les couleurs d’Évreux, relégué en EF, le deuxième échelon national, à l’issue de l’exercice 2017-2018, est prête à le relever. Car elle veut continuer à prouver qu’elle a toute sa place dans l’effectif de Magali Magail, au sein duquel elle a remplacé la Slovaque Michaela Abrhamova, partie à Saint-Raphaël. « J’ai conscience de la chance que j’ai d’avoir été contactée par l’ASPTT Mulhouse, une véritable institution dans le monde du volley féminin. Je veux en profiter pour montrer ce dont je suis capable et progresser un maximum. »

 

Article signé Sandrine Pays

Calendrier

Le calendrier de la ligue n'est pas disponible pour le moment

Classement

PTS MJ G P
Tous les résultats