ASPTT, club de volley-ball à Mulhouse

L’ALSACE DU 05/11/2018 : Un banc sur lequel se reposer

Les Mulhousiennes n’ont jamais tremblé face au promu Marcq-en-Baroeul, samedi soir au Palais des sports, où elles ont pu compter sur les joueuses du banc, en particulier Olga Trach, pour repartir de l’avant lorsque c’était nécessaire (3-0).

« Nous avons assuré l’essentiel, qui était de prendre les trois points, en ne perdant ni trop de temps ni trop d’énergie sur le terrain » , résumait Magali Magail après la nouvelle victoire de l’ASPTTM, la troisième en trois journées de Ligue A féminine, samedi soir au Palais des sports face au promu Marcq-en-Baroeul (3-0). « Nous n’avons pas dominé le match, mais nous n’avons jamais été réellement en danger » , poursuivait le coach postier tout en rendant hommage aux visiteuses. « Elles n’ont pas abdiqué, même lorsque l’écart était important. Elles n’ont pas mis un genou à terre, elles se sont battues du début à la fin. »

Les Alsaciennes ont eu du mal à lâcher d’encombrantes Nordistes, mais ont ajusté leur jeu en conséquence et ont finalement toujours trouvé les ressources nécessaires pour s’en débarrasser, en grande partie grâce aux filles issues du banc.

« Je me sentais bien »

Entrées en jeu à la fin du premier set, alors que leur équipe comptait trois points de retard, la réceptionneuse/attaquante serbe Bojana Markovic et la passeuse portoricaine Raymariely Santos-Perez ont donné l’impulsion nécessaire à l’ASPTTM pour repartir de l’avant. « Chez nous, ces deux joueuses pourraient être titulaires. C’est toute la différence entre un club comme Mulhouse, qui dispose de gros moyens, et un club comme le nôtre » , relevait de son côté Thibaut Gosselin, l’entraîneur de Marcq-en-Baroeul, bien évidemment déçu d’avoir raté le coche. « Si nous avions accroché cette première manche, nous aurions embarqué Mulhouse dans un match plus compliqué… »

Sollicitée au milieu du deuxième set, alors que l’ASPTTM était une fois de plus talonnée par une formation des Hauts-de-France toujours dans la course, la centrale ukrainienne Olga Trach a relancé l’équipe à son tour et mis fin aux espoirs marcquois en inscrivant trois points. « Magali nous demande d’être prêtes à intervenir à tout moment. Je l’étais samedi soir lorsqu’elle a fait appel à moi. Je me sentais bien, j’ai pris plaisir à jouer. Je crois que j’ai fait ce qu’il fallait. J’avais confiance en Magali, en mes coéquipières et en moi. J’ai fait le maximum pour aider le groupe » , explique l’intéressée, qui ne veut surtout pas tirer la couverture à elle.

« Solides dans nos têtes »

« Nous avons toutes fait un bon match. Nous sommes restées solides dans nos têtes jusqu’à la fin de chaque set. C’est une bonne chose, c’est important d’être concentrées du début à la fin, surtout lors des grands matches » , ajoute-t-elle en faisant notamment référence aux prochaines échéances européennes de l’ASPTTM, face aux Polonaises de Lodz lors du troisième tour des qualifications de la Ligue des champions (match aller le mercredi 7, match retour le mardi 13).

Avec un banc fourni et des joueuses susceptibles de remplacer leurs coéquipières du six de départ sans que le rendement de l’équipe s’en trouve amoindri, les Mulhousiennes, leaders invaincues du championnat, semblent bien parties pour aller loin. « Toutes les filles apportent leur pierre à l’édifice, c’est appréciable » , précise encore Magali Magail. « Ce ne sont pas forcément celles qui commencent le match qui permettent de le gagner. » Voilà qui ouvre bien des perspectives.

 

Calendrier

Le calendrier de la ligue n'est pas disponible pour le moment

Classement

PTS MJ G P
Tous les résultats