ASPTT, club de volley-ball à Mulhouse

L’ALSACE DU 07/01/2019 : L’ASPTTM perd la première manche

Les joueuses de l’ASPTT Mulhouse se sont bien battues, mais n’ont pas fait le poids, hier soir en Italie contre Busto Arsizio en quart de finale aller de la Coupe de la CEV (3-0).

Les joueuses de l’ASPTT ne partaient pas avec la faveur des pronostics, hier soir en Italie contre Busto Arsizio, en quart de finale aller de la Coupe de la CEV. N’ayant rien à perdre, elles prennent d’entrée tous les risques au service. Une stratégie gagnante, puisqu’elles tiennent tête aux joueuses locales (2-4, 4-6, 7-8). Avant d’accumuler les fautes directes (8 dans cette première manche) et de subir un premier contre, œuvre de Britt Herbots, l’ancienne Mulhousienne (13-9).

À partir de là, elles ont beaucoup de mal face à une défense adverse qui leur fait vivre un vrai cauchemar dans une ambiance de folie (20-12). Les entrées d’Anastasia Guerra, auteur de deux points d’affilée, à la place d’Hayley Spelman, et de Raymariely Santos Perez, dans le cadre du double changement, font du bien à l’équipe, qui regagne une partie du terrain perdu (20-17). Les Alsaciennes, combatives comme jamais, se montrent à leur tour plus agressives en défense et ne lâchent rien (22-19, 24-22). Elles sauvent deux balles de set, mais laissent filer cette manche initiale d’un rien (25-22). Rageant !

Un seul et unique block

Les Mulhousiennes démarrent la deuxième manche comme elles ont démarré la première, sur les chapeaux de roue. Elles sont efficaces au service et à nouveau intraitables en défense – la pointue Kaja Grobelna et surtout la réceptionneuse/attaquante Alessia Gennari (7 points à elles deux dans le premier set) peuvent en témoigner (2-4, 4-7, 6-10). Mais elles souffrent en réception et leurs adversaires effectuent une remontée express grâce à un 7-0 en passant par le centre avec Sarah Bonifacio (13-10).

L’omniprésente Anastasia Guerra (4/6) tire son équipe vers le haut (15-16)… alors que le match est interrompu durant une dizaine de minutes en raison d’un problème d’éclairage. Les protégées de Magali Magail sont toujours dans le coup (19-18, 21-19, 22-21). Mais elles commettent des erreurs (8 fautes directes dont 6 au service) qui, face à un adversaire du calibre de Busto Arsizio, l’une des meilleures équipes de la Série A1, l’élite italienne, ne pardonnent pas (25-23). Frustrant !

Olga Trach, entrée à la fin du deuxième set, et les siennes ont sans doute pris un petit coup au moral, mais n’en laissent rien paraître. Pas question de baisser les bras : elles égalisent à plusieurs reprises (2-3, 5-5, 6-6). Elles ont toutefois de plus en plus de difficulté à poser la balle par terre : en face, la libéro Giulia Leonardi, très forte au soutien, leur cause bien des soucis. Et elles ont aussi du mal en défense. La rapide Sarah Bonifacio et la puissante Britt Herbots alignent les points à tour de rôle (12-8, 18-11). Les Haut-Rhinoises n’ont plus les moyens de lutter face à la force de frappe adverse. Elles réussissent encore leur seul et unique block de la partie, grâce à Léandra Olinga-Andela (23-15), avant de rendre les armes (25-17). Malgré une réception souvent défaillante, elles ont eu le mérite de se battre jusqu’au bout. Encourageant !

Article  signé De notre envoyée spéciale Sandrine PAYS

Calendrier

Fin de saison

Classement

PTS MJ G P
1.MULHOUSE 60 24 20 4
2.NANTES 59 24 21 3
3.LE CANNET 55 24 19 5
4.BÉZIERS 54 24 18 6
5.CANNES 54 24 18 6
6.VANDOEUVRE 40 24 14 10
7.MARCQ-EN-BAROEUL 38 24 14 10
8.PAYS D'AIX VENELLES 34 24 11 13
9.ST-RAPHAËL 31 24 10 14
10.TERVILLE FLORANGE 24 24 7 17
11.PARIS ST-CLOUD 18 24 7 17
12.CHAMALIÈRES 17 24 5 19
13.MOUGINS 12 24 4 20
14.FRANCE AVENIR 2024 2 24 0 24
Tous les résultats