ASPTT, club de volley-ball à Mulhouse

L’ALSACE DU 12/01/2018: L’ASPTT Mulhouse d’attaque

Requinquées par une coupure de dix jours, les joueuses de Magali Magail, leaders de la Ligue A féminine, vont tenter de décrocher une dixième victoire en championnat, ce soir (20 h) au Palais des sports face à Nantes.

La trêve des fêtes de fin d’année a visiblement fait le plus grand bien aux volleyeuses de l’ASPTT Mulhouse, qui étaient toutes en pleine forme au moment de reprendre l’entraînement, le 2 janvier, après une coupure de dix jours. « Cette pause, assez longue, était nécessaire parce que les filles commençaient à accuser le coup » , commente Magali Magail, le coach postier. « Elles se sont reposées, physiquement et mentalement, elles sont revenues pleines d’énergie. Et pressées de reprendre la compétition. Mine de rien, elles n’ont plus joué depuis trois semaines (Ndlr : et un déplacement, victorieux 1-3, au Cannet) … »

Les Alsaciennes, leaders de la Ligue A féminine devant Cannes et Voléro Le Cannet après dix matches, n’ont pas seulement hâte de retrouver le rythme – soutenu – qui était le leur avant de faire relâche : elles ont aussi très envie de faire tomber de nouvelles victoires dans leur escarcelle. Elles pourraient d’ailleurs en décrocher une dixième en championnat dès ce soir (20 h) au Palais des sports face à Nantes. « Cette équipe est très complète, avec des joueuses puissantes qui ont une très bonne hauteur d’intervention. Je m’attends à un match très difficile » , tempère cependant Magali Magail, prudente comme à son habitude. « Et puis n’oublions pas que nous n’avons pas été au complet ces derniers jours, puisque Lisa Jeanpierre a participé avec l’équipe de France aux qualifications à l’Euro 2019 tandis que Raymariely Santos Perez était en lice avec celle de Porto Rico aux éliminatoires des Jeux panaméricains 2019. Toutes deux ne sont rentrées que jeudi. »

L’ASPTT n’est pas la seule équipe de LAF à avoir dû se passer de l’une ou l’autre joueuse au moment de la reprise. Nantes, justement, a été confrontée au même problème, la passeuse finlandaise Kaisa Alenko et la pointue française Lucille Gicquel ayant elles aussi manqué les entraînements de ces derniers jours.

Avec Anastasia Guerra

La formation de Loire-Atlantique, fortement remaniée cet été (sept nouvelles venues sur un effectif de 13) et dirigée depuis par Cyril Ong, champion de France en titre avec Béziers, a jusqu’à présent réalisé un parcours « plutôt correct » aux dires même de son entraîneur (4e avec huit victoires) et n’a qu’une idée en tête : terminer dans le quatuor de tête afin de disputer une Coupe d’Europe la saison prochaine. « C’est un objectif élevé vu l’adversité  », note le coach, qui affirme par ailleurs aborder le match de ce week-end sans pression . « Il faut se rendre à l’évidence, nous ne sommes pas dans les meilleures conditions : l’absence d’Alenko et de Gicquel, deux éléments importants, a été compliquée à gérer. Et puis l’ASPTT Mulhouse n’est pas leader par hasard… »

La formation alsacienne, qui reste sur une série de huit victoires consécutives toutes compétitions confondues, tourne à plein régime et ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. « La marge de manœuvre par rapport aux autres équipes de haut de tableau est infime et la suite du championnat ne va pas être facile. Mais la confiance est là » , souligne Magali Magail.

Celle-ci, qui se dit ravie de reprendre « par un gros match » , disposera ce soir d’un effectif au complet, renforcé par l’Italienne Anastasia Guerra ( L’Alsace du 8 janvier). La réceptionneuse/attaquante italienne de 22 ans, qui remplace Bojana Markovic, blessée et a priori absente jusqu’à la fin du mois de mars, a en effet été qualifiée dans les temps. « Elle s’est parfaitement intégrée au collectif » , martèle le coach postier. « Elle a bien sûr encore beaucoup de travail devant elle, mais elle est sur la bonne voie. »

Article signé Sandrine Pays

Calendrier

Fin de saison

Classement

PTS MJ G P
1.Mulhouse 74 26 24 2
2.Cannes 67 26 24 2
3.Le Cannet 59 26 20 6
4.Nantes 50 26 19 7
5.Béziers 43 26 14 12
6.Venelles 42 26 14 12
7.St-Raphaël 42 26 12 14
8.Marcq en Baroeul 35 26 10 16
9.Paris St-Cloud 33 26 11 15
10.Mougins 29 26 10 16
11.Vandoeuvre Nancy 29 26 10 16
12.Chamalières 19 26 7 19
13.Quimper 19 26 6 20
14.France Avenir 2024 2 26 1 25
Tous les résultats