ASPTT, club de volley-ball à Mulhouse

L’ALSACE DU 12/11/2018 : Un bon point pour Mulhouse

La défaite sur le fil des Mulhousiennes à Cannes (3-2) est une semi-déception pour Magali Magail et ses filles, qui doivent désormais préparer la venue des Polonaises de Lódz.

Pour un entraîneur, si une défaite n’est jamais bien appréciée, il y en a qui sont moins amères que d’autres. C’est le cas des Mulhousiennes après leur premier faux pas en championnat, concédé sur le parquet cannois.

« Bien sûr c’est dur de perdre comme ça, mais je suis fière de mes joueuses » entame Magali Magail après avoir dit un mot à chacune de ses joueuses, déçues d’avoir échoué si près du but. Mais, peut-on vraiment parler d’échec ? Car les Alsaciennes auraient mérité la victoire tout autant que leurs adversaires du RC Cannes. « Tout s’est joué sur des détails et le match aurait pu basculer à tout moment. On a eu la chance que ce soit de notre côté » reconnaît d’ailleurs Myriam Kloster.

Duel d’invaincues

Dans ces oppositions entre deux formations qui ont toujours eu pour ambition le plus haut niveau, les chocs ont leur lot d’intensité et samedi soir, ce nouveau duel entre les deux seules équipes toujours invaincues, n’a pas dérogé à la règle. Il y a d’abord eu la fameuse « remontada » des Mulhousiennes dans le premier set. Une manche initiale qui semblait pourtant dévolue aux Cannoises (19-14). C’est là que Markovic entrait dans la danse pour pousser ses partenaires à la révolte. Un double bloc de la capitaine de l’ASPTT et une frappe gagnante de Snyder plus loin et voilà la manche dans la poche des visiteuses d’Alsace (22-25).

Certes, les Cannoises ne tardaient pas à égaliser (25-16), mais l’emprise des vice-championnes de France ne sera pas suffisante pour priver les Mulhousiennes du troisième set, toujours sous la baguette de capitaine Bojana Markovic (21-25). C’est après coup que les Mulhousiennes allaient connaître un terrible passage à vide dû à la fatigue. Le RC Cannes n’en demandait pas tant pour revenir à la hauteur de ses adversaires et s’offrir un nouveau tie-break (le troisième de la saison pour les joueuses de Marchesi).

Le temps pour Magali Magail de trouver les mots pour rebooster le mental de ses troupes. La suite, c’est l’entraîneur de Mulhouse qui raconte. « Le tie-break s’est joué à rien. C’est comme ça, il y a des fois où on n’y arrive pas, mais finalement repartir avec un point de Cannes ce n’est pas une mauvaise chose ».

Alors, bien sûr c’est un bon point pour les Alsaciennes, compte tenu de leur rythme infernal du moment, mais les regrets sont quand même bien là. Comme ce service trop long des Cannoises réceptionné par Snyder et qui s’achève par un point de Kloster et remet les Azuréennes à égalité (11-11). Ou encore cette attaque gagnante de Frantti qui offre une balle de match aux Mulhousiennes (13-14). Une occasion en or manquée sur une faute de service et qui relance les Racingwomen vers la victoire (16-14).

De retour dans leur Palais des sports, Markovic et les siennes auront à peine le temps de se préparer pour accueillir les Polonaises de Lódz (demain soir à 20 h) et tenter de franchir ce troisième tour de la phase qualificative de la Ligue des champions (défaite 3-1 au match aller). Un tourbillon que les joueuses de Magali Magail doivent gérer physiquement et mentalement, ce qui ne donne que plus de valeur à ce point ramené de Cannes où il n’aura finalement manqué qu’un petit brin de fraîcheur ou de lucidité sur des points clés du match.

Article signé Katherine Natton

Calendrier

LE 14/12/2018 20:00 MULHOUSE | MOUGINS
LE 22/12/2018 20:00 LE CANNET | MULHOUSE
LE 12/01/2019 20:00 MULHOUSE | NANTES

Classement

PTS MJ G P
1.Mulhouse 22 8 7 1
2.Cannes 21 8 8 0
3.Le Cannet 19 8 7 1
4.Nantes 15 8 6 2
5.Paris St-Cloud 15 8 5 3
6.Vandoeuvre Nancy 12 8 4 4
7.Béziers 11 8 3 5
8.St-Raphaël 11 8 3 5
9.Venelles 10 8 3 5
10.Mougins 9 8 3 5
11.Marcq en Baroeul 8 8 2 6
12.Chamalières 6 8 2 6
13.Quimper 5 8 2 6
14.France Avenir 2024 4 8 1 7
Tous les résultats