ASPTT, club de volley-ball à Mulhouse

L’ALSACE DU 12/12/2018: Mulhouse a tenu son rang

Leader de Ligue A féminine, l’ASPTT Mulhouse n’a pas tremblé hier à Evreux, pensionnaire de l’Élite (3-0). Les Mulhousiennes sont qualifiées pour les quarts de finale de la Coupe de France.

Une nouvelle fois, les Mulhousiennes ont expédié les affaires courantes en trois manches (25-18, 25-21, 25-10). D’une justesse implacable en championnat avec quatre succès de rang sans perdre un seul set, l’ASPTT Mulhouse a évité le piège hier soir lors de son entrée en lice en Coupe de France face à l’Évreux VB, cinquième de sa poule en Élite. La troupe de Magali Magail a assuré l’essentiel face à des Euroises valeureuses : « Je suis contente car c’était un match qui a permis à des filles de se relancer, comme Lisa Jeanpierre. On ne va pas bouder notre plaisir de gagner 3-0 alors qu’il nous reste encore trois gros matches à fournir d’ici la fin de l’année » , a souligné l’entraîneur mulhousien.

Après un trou d’air en début de rencontre, les Haut-Rhinoises ne se laissaient pas déstabiliser par le début de match mené tambour battant par les Normandes, en prenant progressivement le dessus (4-0, 9-12). Magali Magail attendait rigueur et efficacité de sa formation. Pêchant toutefois par quelques approximations, l’ensemble alsacien n’avait pas son rendement habituel (13-15). Si l’EVB montrait de solides arguments par Plat et Nadeau, les Mulhousiennes, à l’expérience, ponctuaient le premier set sur un 4-0 (18-21, 18-25).

Dans le sillage de Carli Snyder et d’Olinga-Andela, Mulhouse affichait un visage nettement plus clinquant au début de la seconde manche, avec une qualité au service bien meilleure, une stabilité en défense et des attaques tranchantes (0-5). Sauf que ces débuts efficaces contrastaient avec un manque de régularité, l’ASPTT restait donc sous la menace d’une formation euroise enthousiaste (12-15). Alternant le bon et le moins bon (18-19), Mulhouse s’employait à l’image de Snyder, précieuse dans le money-time (21-25).

Une cadence qui s’accélère

La troisième manche était davantage une formalité pour l’ASPTT Mulhouse, qui donnait sa pleine mesure. Très vite, l’EVB était asphyxié par l’engouement des Alsaciennes, où Snyder mettait à mal les ambitions euroises (3-10, 5-15). Appliquées jusqu’au bout, les Haut-Rhinoises ne sont pas restées longtemps sur le parquet normand, bouclant la rencontre après une dernière attaque victorieuse d’Olinga-Andela (10-25), en 1 h 20 top chrono. Avec dans son escarcelle son ticket pour les quarts de finale de la Coupe de France.

Mais le répit sera de courte durée pour les coéquipières de Bojana Markovic : dès vendredi, elle accueille Mougins (20 h au Palais des sports), avant de défier les Hongroises de Nyiregyhaza en 8e finale aller de CEV Cup mardi prochain (toujours au Palais). Avec 1 h 30 de jeu en moyenne sur ses cinq dernières rencontres, l’ASPTT Mulhouse a encore de la réserve.

Article signé Thomas Loisel

Calendrier

Fin de saison

Classement

PTS MJ G P
1.Mulhouse 74 26 24 2
2.Cannes 67 26 24 2
3.Le Cannet 59 26 20 6
4.Nantes 50 26 19 7
5.Béziers 43 26 14 12
6.Venelles 42 26 14 12
7.St-Raphaël 42 26 12 14
8.Marcq en Baroeul 35 26 10 16
9.Paris St-Cloud 33 26 11 15
10.Mougins 29 26 10 16
11.Vandoeuvre Nancy 29 26 10 16
12.Chamalières 19 26 7 19
13.Quimper 19 26 6 20
14.France Avenir 2024 2 26 1 25
Tous les résultats