ASPTT, club de volley-ball à Mulhouse

L’ALSACE DU 16/04/2019: ASPTT Mulhouse : bosser et gagner

À deux journées de la fin de la saison régulière, les joueuses de l’ASPTT Mulhouse, leaders de la Ligue A féminine, vont profiter de leur confrontation face à Saint-Raphaël, ce soir (20 h) au Palais des sports, pour travailler et préparer les play-offs tout en visant une 23e victoire en championnat.

Les dés sont jetés : grâce à leur victoire samedi face à Paris Saint-Cloud (3-0), les volleyeuses de l’ASPTT Mulhouse sont assurées de terminer la saison régulière à la première place du classement, et donc d’avoir l’avantage du terrain lors des play-offs. Leur 25e et avant-dernier match de Ligue A féminine, ce soir (20 h) au Palais des sports face à Saint-Raphaël, n’aura donc aucune incidence sur le classement. Ce qui ne les empêche pas de l’aborder avec le plus grand sérieux. « Il n’y a plus d’enjeu, mais nous sommes des joueuses professionnelles et notre objectif reste le même quel que soit le contexte : nous voulons toujours gagner » , résume Carli Snyder. « Ne pas avoir de pression sur les épaules ne change rien. Nous pourrons simplement travailler ce que nous avons vu à l’entraînement de façon plus sereine. »

Les Alsaciennes, qui ont réussi à décrocher 18 victoires d’affilée avant de chuter à Nantes il y a un peu plus d’une semaine (3-2), auront à nouveau la faveur des pronostics face à des Varoises qu’elles ont dominées à l’aller (0-3), le 26 janvier, en particulier grâce à une efficacité impressionnante au service avec 11 aces à la clé. « Nous avons mis nos adversaires en grande difficulté en réception » , confirme Carli Snyder, « ce qui nous a permis d’éviter leurs centrales. »

Amber Rolfzen et Michaela Abrhamova, qui a porté le maillot de l’ASPTT la saison passée, sont en effet les fers de lance, avec la réceptionneuse/attaquante Symone Abbott et la pointue Karolina Goliat, d’une équipe provençale évoluant désormais sans Natalia Valentin, sa passeuse numéro 1, dont le contrat a été rompu pour des raisons financières. La formation de Giulio Bregoli, qui a remporté la première Coupe de France de son histoire il y a un mois et demi à Mulhouse, vient de perdre face à Nantes (2-3) et pointe à la sixième place du championnat. Mais elle peut encore chiper la cinquième à Venelles, qui ne possède que deux points de plus qu’elle.

« Essayer de nouvelles choses »

« Saint-Raphaël est une formation très régulière. Elle dispose d’une force de frappe impressionnante en attaque – le danger peut venir de partout – et défend par ailleurs très bien » , souligne Magali Magail, le coach postier. « Son seul point faible est la réception » , complète Carli Snyder.

« Je vais essayer de nouvelles choses, procéder à certains changements et sans doute effectuer davantage de rotations que d’habitude » , reprend Magali Magail. « Nous sommes en pleine préparation des play-offs et ce n’est pas le moment de baisser la garde. Nous allons comme d’habitude tout donner pour gagner, d’autant que nous sommes chez nous, devant notre public. »

Article signe Sandrine Pays

Calendrier

Fin de saison

Classement

PTS MJ G P
1.Mulhouse 74 26 24 2
2.Cannes 67 26 24 2
3.Le Cannet 59 26 20 6
4.Nantes 50 26 19 7
5.Béziers 43 26 14 12
6.Venelles 42 26 14 12
7.St-Raphaël 42 26 12 14
8.Marcq en Baroeul 35 26 10 16
9.Paris St-Cloud 33 26 11 15
10.Mougins 29 26 10 16
11.Vandoeuvre Nancy 29 26 10 16
12.Chamalières 19 26 7 19
13.Quimper 19 26 6 20
14.France Avenir 2024 2 26 1 25
Tous les résultats