ASPTT, club de volley-ball à Mulhouse

L’ASPTT Mulhouse à Rzeszow pour poursuivre son histoire

16es de finale aller de la Coupe d’Europe CEV
L’ASPTT Mulhouse à Rzeszow pour poursuivre son histoire.
Les volleyeuses mulhousiennes sont à pied d’œuvre à Rzeszow, dans les Basses-Carpates polonaises, où elles affrontent (mercredi à 18h) Developres SkyRes Rzeszow en ouverture de leur 20e campagne européenne depuis 1993.
Bien avant de découvrir le théâtre de ses prochains exploits, le hall RCWS Podpromie, à l’occasion d’un ultime entraînement programmé en soirée, l’ASPTT Mulhouse a passé sa matinée dans les airs et en bus. Parties de l’EuroAirport au lever du jour, les volleyeuses mulhousiennes ont atterri à Cracovie sur une fine pellicule de neige qui a fini par s’effacer au gré d’un voyage de quelque 180 kilomètres, en bus, en direction du Sud-Est de la Pologne. C’est-là, à une centaine de kilomètres des frontières ukrainiennes et slovaques, qu’elles entament ce mercredi l’édition 2019/2020 de la Coupe d’Europe face à Rzeszow.
A l’image du bilan franco-polonais de l’ASPTT Mulhouse en Coupe d’Europe, qui fait état de neuf défaites en dix matches (face à Dabrowa-Gornica, Bielsko-Biala, Rzeszow et Budowlani Lodz), la partie s’annonce très difficile. Les joueuses du président Daniel Braun n’ont gagné qu’une seule fois en Coupe d’Europe face à un club polonais. C’était face à Bielsko-Biala (3-0) en 2013… Et, elles sont toujours en quête d’une première victoire sur les terres de Frédéric Chopin et Lech Walesa. L’occasion se présente ce mercredi… Mais, face à un adversaire qui occupe la 2e place du championnat polonais et qui ne déplore qu’une seule défaite face au leader local, Chemik Police (0-3).
Lors de la saison 2017/2018, Rzeszow avait battu par deux fois l’ASPTT Mulhouse (3-1 et 3-1). Mais de cette équipe mulhousienne, il ne reste plus qu’Olga Trach, Léa Soldner et Christophe Magail, pour s’en souvenir. Notamment des deux sets perdus sur le fil (23-25 et 23-25), lors du match retour, dont la tendance aurait pu s’inverser avec un soupçon de rigueur. Une rigueur qui justement est prônée par le staff mulhousien qui n’a encore jamais été aussi étoffé pour un déplacement en Coupe d’Europe avec le président Daniel Braun en tête, le team-manager Claude Faesch, le digne représentant du corps médical Carlo Moroni, le coach François Salvagni, ses adjoints Christophe Magail et Luca Donati.
A l’exception d’Aurélia Abatombo (fracture du pouce), remplacée par la jeune Monténégrine Katarina Budrak, l’ASPTT Mulhouse est annoncée au grand complet. Ce qui est également le cas pour Rzeszow qui pourra compter sur l’ex-Mulhousienne Ali Franti, les internationales polonaises Zuzanna Efimienko-Mlotkowska et Katarzyna Zarolinska-Krol (demi-finalistes de l’Euro 2019), la Serbe championne du monde 2018 et championne d’Europe 2019, Jelena Blagojevic, et son coach Stéphane Antiga, l’ex-international français qui avait emmené la Pologne au titre mondial en 2014. Autant dire que l’ASPTT Mulhouse s’adresse à du beau monde…
Situation périlleuse mais idéale pour écrire une nouvelle page de son histoire !
 A Rzeszow, Christian Entz

Légendes photos
Laetitia Moma Bassoko, Héléna Cazaute et les Mulhousiennes sont arrivées à bon port à Rzeszow avec le bus du club local.
Avant que les hostilités ne commencent, Ali Franti (au centre), qui a fait le bonheur de l’ASPTT Mulhouse la saison dernière et qui rêve de faire un malheur ce mercredi à Rzeszow, est venue à l’hôtel saluer ses ex-coéquipières Carli Snyder et Olga Trach (à droite).

Calendrier

Fin de saison

Classement

PTS MJ G P
1.MULHOUSE 60 24 20 4
2.NANTES 59 24 21 3
3.LE CANNET 55 24 19 5
4.BÉZIERS 54 24 18 6
5.CANNES 54 24 18 6
6.VANDOEUVRE 40 24 14 10
7.MARCQ-EN-BAROEUL 38 24 14 10
8.PAYS D'AIX VENELLES 34 24 11 13
9.ST-RAPHAËL 31 24 10 14
10.TERVILLE FLORANGE 24 24 7 17
11.PARIS ST-CLOUD 18 24 7 17
12.CHAMALIÈRES 17 24 5 19
13.MOUGINS 12 24 4 20
14.FRANCE AVENIR 2024 2 24 0 24
Tous les résultats