Nicolas Oesterlé médecin sportif par excellence

Publié le

Nicolas Oesterlé médecin sportif par excellence

Sportif dans l’âme, ancien basketteur de l’ABC Lutterbach avec Philippe Scholastique et Mathieu Gitta pour illustres partenaires, Nicolas Oesterlé (42 ans) est toujours sur le terrain. Pour la 8e saison, il sera sur le banc de l’ASPTT Mulhouse-Volley avec qui il a été champion de France en 2017 et en 2021.

ASPTT Mulhouse, club de volley-ball

C’est pour faire médecine, à Strasbourg, que Nicolas Oesterléa rangé ses baskets et quitté l’ABCL du président-entraîneur Roland André. Il n’en demeure pas moins un touche-à-tout sportif que l’on peut croiser en piscine, à vélo, ou en petites foulées. Médecin depuis 2009, après avoir présenté une thèse sur la physiologie d’effort, il a mis ses compétences au service du sport en multipliant les missions au sein du MBA (depuis 2013), de l’équipe de France féminine de volley-ball (2018 et 2019) en passant par les handballeuses de l’US Altkirch (depuis 2017) et les volleyeuses de l’ASPTTM-Volley (depuis 2014). Des tâches en phase avec ses responsabilités de médecin sportif du Pôle Sport-Santé   de la Clinique Diaconat-Fonderie à Mulhouse.

A l’ASPTT Mulhouse, Nicolas Oesterlé suit de près le cas de Léandra Olinga-Andela, la capitaine mulhousienne qui a été victime d’une rupture des ligaments croisés en décembre dernier. « Malheureusement, en volley, la rupture des ligaments croisés est une blessure courante, explique Nicolas Oesterlé. Ivana Vanjak, Héléna Cazaute, sont toutes passées par là… La blessure qui m’a davantage marqué a été celle de Bojana Markovic (en 2018). Une pathologie rare avec un gros risque de perte d’utilisation du bras, un diagnostic et un traitement compliqués. » Fort heureusement, l’histoire s’est bien terminée puisque Bojana Markovic a terminé la saison avec l’ASPTT Mulhouse avant de mettre le cap sur Le Cannet et de jouer, cette dernière saison, à Alba Blaj en Roumaniefinaliste de la Challenge Cup 2021.

Au niveau sportif, Nicolas Oesterlé a connu son meilleur retour sur investissement en 2017 en étant acteur de la finale heureuse qui a permis à l’ASPTT Mulhouse de remporter son premier titre de championne de France. « Je suis très heureux du titre de cette dernière saison mais il était devenu trop prévisible avec la régularité affichée par l’équipe, avoue le Doc. En revanche, celui de 2017 m’a permis de vivre une émotion exceptionnelle, avec une finale marquée par un renversement de situation et une fin de match épique ». Des moments que seul le sport peut offrir et qui justifient que Nicolas Oesterlé soit toujours là aux petits soins de l’ASPTTM-Volley.

Article signé Christian Entz