ASPTT, club de volley-ball à Mulhouse

L'Alsace du 13/11/14 : Irritantes postières

L’ASPTT Mulhouse a perdu un set au Luxembourg, pour l’ouverture de la Coupe d’Europe. Il n’y a que Walfer qui en rit !

Curieux contraste ce mardi soir à Walferdange où le vainqueur du match RSR Walfer-ASPTT Mulhouse a été plus honteux et confus que le vaincu ! Lors de la réception d’après-match, certains VIP de la soirée sont même allés jusqu’à remercier le président Daniel Braun pour sa grande bonté… Et ce dernier a eu toutes les peines du monde à expliquer que ce set perdu l’a été « sans faire exprès ! »

Il faut savoir que le RSR Walfer disputait là son 25e match de Coupe d’Europe, en dix campagnes depuis 1997, et que ce n’est que la 4e fois que les Luxembourgeoises gagnent un set. A la seule différence que, jusque-là, ces sets gagnés l’ont été face à des Norvégiennes (Klepp), des Danoises (Rosenlund) ou encore des Écossaises (Troon), au stade du 1er tour de la compétition. Sans avoir connaissance de cet historique, certaines Mulhousiennes ont eu l’honnêteté d’avouer, le col du survêtement relevé pour mieux s’en cacher, une honte légitime.

Il est vrai que si les Luxembourgeoises ont bénéficié d’une certaine réussite, notamment au service et sur les attaques aux trois mètres, il y a des faits qui restent condamnables pour les postières. Notamment les 25 fautes directes, dont 11 au service, face à une formation où la meilleure attaquante (13/32), la capitaine Nathalie Braas, ne dépasse pas les 1,75 m. Contrainte à rester sur le banc, pour ménager un genou douloureux, Alina Albu a souffert en assistant, impuissante, à la comédie dramatique du set initial. « Je n’ai jamais eu peur, avoue la centrale roumaine. Je savais qu’on ne pouvait pas perdre et que ce n’était qu’une question de temps… Mais c’était irritant ! » Le plus étonnant dans ce match a été de constater tout ce que l’insouciance peut apporter. Tant que les Luxembourgeoises n’avaient pas pris conscience de la dimension de leurs adversaires, elles ont osé. Mais une fois la hiérarchie établie, elles ont subi, comme en témoignent les scores des deux dernières manches (25-10, 25-12), beaucoup plus conformes aux valeurs en présence. Et ce, malgré une réception mulhousienne défaillante !

En marge des prestations honorables des jeunes Noémie Cély (6/9 en attaque, un block et un ace) et Kama Diarra (3/4 en attaque et un ace), c’est la sérénité affichée par Armelle Faesch, en intervenant dans la 2e manche, qui a été le point le plus positif de la soirée. Trop enthousiaste à l’idée d’être titularisée d’entrée à la passe, l’Américaine Lauren Plum (22 ans) a confondu vitesse et précipitation dans le premier set avant de se reprendre dans les deux dernières manches qu’elle a totalement et bien orchestrées. Si l’ASPTT Mulhouse parvient à bonifier l’expérience vécue au Luxembourg pour retrouver sa rigueur face au Cannet (ce samedi à 20 h au Palais des sports), ce set concédé au Luxembourg n’aura pas été perdu pour rien.

Article signé Christian Entz

Calendrier

LE 30/03/2019 20:00 MULHOUSE | LE CANNET
LE 06/04/2019 20:00 NANTES | MULHOUSE
LE 13/04/2019 20:00 MULHOUSE | PARIS ST-CLOUD

Classement

PTS MJ G P
1.Mulhouse 61 21 20 1
2.Cannes 53 21 19 2
3.Le Cannet 49 21 17 4
4.Nantes 44 21 16 5
5.Venelles 36 21 12 9
6.Béziers 34 21 11 10
7.St-Raphaël 32 21 9 12
8.Paris St-Cloud 28 21 9 12
9.Vandoeuvre Nancy 27 21 10 11
10.Marcq en Baroeul 22 21 6 15
11.Mougins 21 21 7 14
12.Chamalières 17 21 6 15
13.Quimper 12 21 4 17
14.France Avenir 2024 2 21 1 20
Tous les résultats