ASPTT, club de volley-ball à Mulhouse

L'Alsace du 23/02/15 : ASPTTM : une victoire d’équipe

Pour la première fois depuis bien longtemps, l’ASPTT Mulhouse a bénéficié d’un effectif au complet pour profiter de solutions de secours, qui lui ont fait défaut en début d’année, et renverser la situation face à Aix/Venelles (de 0-2 à 3-2). La venue du Cannet, demain à 20h, tombe bien !

Il ne faut pas se leurrer… En allant au tie-break pour s’imposer, l’ASPTT Mulhouse a perdu un point important samedi soir, face à Aix/Venelles, dans la perspective de la qualification à la Coupe d’Europe. Mais, pour être revenu de tellement loin pour décrocher sa 10e victoire, l’équipe mulhousienne aurait tort de ne pas se réjouir. Il y a à la fois le bonheur de goûter à la saveur d’un succès longtemps contesté, après un lourd handicap initial (deux sets à rien et 3-7 dans une 3e manche conclue de justesse 26-24), mais aussi le plaisir de retrouver deux absentes de luxe dans un groupe qui paraissait sinistré.

L’ASPTT Mulhouse a été trop souvent contrainte de se passer de suppléantes cette saison pour ne pas apprécier le concours apporté par les remplaçantes. Samedi, c’est l’entrée en jeu de Petya Tsekova, victime d’une entorse du genou le 30 décembre dernier, et d’Armelle Faesch qui a permis aux Mulhousiennes de retrouver une force collective pour renverser une situation très compromise après deux sets bien gérés par les Provençales.

« De la touche, je n’ai rien vu de ce qui ne marchait pas dans notre équipe »

Curieusement, c’est la sortie de Lauren Plum, qui semblait être la meilleure joueuse mulhousienne du début de match, et l’entrée en jeu d’Armelle Faesch qui a marqué le tournant du match. Car, exception faite pour les exploits individuels de Tanja Bokan, notamment au block, la passeuse américaine se démenait dans tous les sens. Mais, sans parvenir à faire bouger son équipe et à tirer profit de ses attaquantes très sollicitées en bout de filet avec un résultat médiocre. Or, en entrant en jeu, Armelle Faesch a davantage varié son jeu notamment à destination de ses centrales. « Très franchement, de la touche, je n’ai rien vu de ce qui ne marchait pas dans notre équipe, raconte la jeune mariée, désormais Faesch-Pellerin pour l’état civil. Mais, comme je me sens plus à l’aise avec les centrales, j’ai commencé par jouer ce que je sais le mieux faire ». Et, à l’arrivée, il s’est avéré qu’il s’agissait du bon choix.

« En entrant en jeu, je me suis dit qu’on pouvait le faire »

L’autre changement judicieux à mettre au crédit de Magali et Christophe Magail a été de solliciter Petya Tsekova, d’abord à la place d’Ana Lazarevic (à 13-16 au 2e set) avant de condamner définitivement Stéphanie Niemer à partir de la 3e manche. Créditée d’une fin de 2e set excellente (3/4 en attaque), la Bulgare a soulagé Tanja Bokan, trop esseulée jusque-là au filet, avant de beaucoup peser dans le tie-break notamment en défense. « C’est un sentiment agréable que de pouvoir aider son équipe, avouait en fin de match Petya Tsekova avec sa douceur habituelle. Je ne m’étais mis aucune pression. Je voulais juste essayer de bien faire et de faire de mon mieux. J’ai vécu quelques semaines difficiles en me sentant impuissante sur le banc à regarder les autres jouer. Il m’a fallu beaucoup de patience… »

Si les trois premiers sets ont été très laborieux, la suite a été tout à l’avantage des Mulhousiennes à l’image d’un tie-break marqué par un enchaînement de neuf points postiers consécutifs (de 4-4 à 13-4). Une séquence provoquée par Armelle Faesch au service et une bonne ligne au block avec Olga Trach, Tanja Bokan et Petya Tsekova. « Dès le début, en entrant en jeu, je me suis dit qu’on pouvait le faire, confie la capitaine mulhousienne. Tout simplement parce qu’on a une équipe qui était meilleure que notre adversaire. Au tie-break, je ne me suis pas posé plus de questions. J’ai eu un peu de réussite au service… J’ai l’impression que c’est la lenteur de ma balle qui a dû les surprendre ! » Armelle, surtout ne change plus rien !

LES STATSASPTTM-Aix/Venelles : 3-2. Les sets : 24-26 (27’), 23-25 (27’), 26-24 (29’), 25-19 (27’), 15-5 (11’). ASPTTM : 58 attaques gagnantes sur 154 (37,7 %). Bokan (19/50), Tsekova (8/20), Niemer (5/19), Lazarevic (7/23), Trach (8/17), Albu-Ilie (8/21), Plum (3/3), Faesch (0/2). 5 services gagnants (Faesch 2, Albu-Ilie 1, Trach 1, Lazarevic 1). 17 blocks (Tsekova 4, Bokan 5, Albu-Ilie 4, Trach 2, Niemer 1, Faesch 1). 24 fautes directes dont 11 au service. Venelles : 62 attaques gagnantes sur 160 (38,7 %). Zdovc (17/42), Mikyskova (9/45), Crousillat (12/30), Hutinski (12/24), Matos Hoffmann (9/23), Steux (2/4), Kociova (1/2), Oulmou (0/2), Sicard (0/1). 2 services gagnants (Zdovc 2). 12 blocks (Hutinski 7, Zdovc 2, Matos Hoffmann 1, Crousillat 1, Steux 1). 31 fautes directes dont 13 au service

Article signé Christian Entz

Calendrier

LE 23/03/2019 20:00 MOUGINS | MULHOUSE
LE 30/03/2019 20:00 MULHOUSE | LE CANNET
LE 06/04/2019 20:00 NANTES | MULHOUSE

Classement

PTS MJ G P
1.Mulhouse 58 20 19 1
2.Cannes 50 20 18 2
3.Le Cannet 46 20 16 4
4.Nantes 42 20 15 5
5.Venelles 35 20 12 8
6.Béziers 31 20 10 10
7.St-Raphaël 29 20 8 12
8.Paris St-Cloud 27 20 9 11
9.Vandoeuvre Nancy 25 20 9 11
10.Marcq en Baroeul 22 20 6 14
11.Mougins 21 20 7 13
12.Chamalières 17 20 6 14
13.Quimper 12 20 4 16
14.France Avenir 2024 2 20 1 19
Tous les résultats