Sylvia Zatti : « Croyez en vous… Et FONCEZ ! »

Publié le

Après un début de carrière comme assistante commerciale bilingue dans le textile, secrétaire commerciale trilingue pour un groupe américain, assistante de Direction dans une compagnie aérienne, j’ai eu l’opportunité de croiser le chemin de Ricola, qui m’a fait confiance et m’a recrutée pour l’installation de sa nouvelle usine de conditionnement à Brunstatt. C’est une aventure qui dure depuis bientôt 29 ans, si on me l’avait dit à l’époque, jamais je ne l’aurais cru. J’ai grandi avec le développement de la filiale en France, je me suis formée en interne sur beaucoup de sujets différents et indispensables et c’est grâce à ça que je me suis vu confier la responsabilité globale de l’usine après quelques années. Je suis fière de ce parcours et remercie Ricola pour sa confiance.  

ASPTT Mulhouse, club de volley-ball

–        Qu’est-ce que le sport féminin représente pour vous ?

Ma référence en matière de sport féminin c’est l’ASPTTMulhouse Volley. J’y suis venue par le sponsoring, j’y suis restée par le bénévolat. L’humain c’est primordial ! Chaque saison je rencontre de nouvelles femmes, toutes plus géniales les unes que les autres. Souvent certaines nous quittent pour d’autres horizons, mais je reste fière d’avoir pu faire un bout de chemin avec elles et d’avoir contribué d’une manière ou d’une autre à leur évolution. Leurs succès me rendent très heureuse.

–        Comment avez-vous fait votre place en tant que femme ?

Avec beaucoup de travail, de persévérance et de détermination, une capacité à faire les bons choix aux bons moments. Même s’il a fallu convaincre souvent, au final on force la confiance et le respect.  

–        Quel conseil pourriez-vous donner aux femmes qui n’osent pas se lancer

Croyez en vous et FONCEZ ! Il peut leur arriver d’échouer, mais les femmes ont cette capacité à rebondir et à recommencer. N’ayez surtout jamais de regrets. Et pour celles qui sont bien dans leur vie sans l’envie d’entreprendre à tout prix, pas de soucis, l’essentiel c’est d’avoir fait le choix qui vous correspond. 

–        Citez un mot qui vous représente en tant que femme dirigeante ou à poste à responsabilité.

Fiable

–        Qu’est-ce qui vous a donné envie d’entreprendre / de devenir manager ?

Les opportunités de ma vie professionnelle que j’ai su saisir et mon entourage, qui m’a toujours soutenue. 

Et surtout j’aime apprendre, j’aime les nouveaux challenges et…  Je déteste m’ennuyer !

–        Quel est votre endroit préféré à Mulhouse ?

Le Palais des Sports !  

–        Une anecdote amusante de votre vie professionnelle 

Je contacte un commerçant du Sud-Ouest, négocie et commande des coffrets cadeau pour Noël pour mes salariés, avec plusieurs échanges sous mon « titre » officiel de responsable de site. Quand les colis arrivent, il y a le nombre commandé, et un colis supplémentaire sur lequel est noté « à l’attention du Directeur de Ricola Europe ». Ou alors qu’on demande M. Zatti. Pour certains encore un responsable ne peut être qu’un homme. Mais ça arrive de moins en moins souvent.

–        Qu’est-ce qui vous motive dans votre métier ?

Chaque journée est différente des autres, la palette de mes tâches est diversifiée, j’organise mon travail en toute autonomie et j’ai surtout autour de moi des collaboratrices et des collaborateurs formidables.

–        Que pensez-vous de la place de la femme dans la société

Nous avons la chance de vivre dans un pays où la femme peut faire tout ce dont elle a envie, il faut juste qu’elle ose. Les mentalités évoluent très vite, à nous tous de les bousculer encore plus, pour que les choses avancent encore plus vite. 

–        Quelles sont vos plus belles réussites en tant que femme ?

Mes enfants, mon Amour, ma carrière et mon engagement dans mes diverses activités extra-professionnelles.

–        Qu’est-ce que la journée des droits des femmes vous inspire ?

Je trouve dommage qu’il y ait encore besoin de cette journée de nos jours, mais puisqu’elle existe, à nous d’en faire une journée sympathique et de partage entre tous. 

–        A votre avis, la solidarité féminine est-elle suffisamment exprimée dans notre société ?

Je pense qu’en France une femme dans le besoin, quel qu’il soit, peut trouver facilement du soutien, il faut qu’elle arrête d’avoir peur ou honte de demander de l’aide. Mais c’est aussi le rôle de tous, quel que soit son genre, de rester attentif et de tendre la main quand on pense que c’est nécessaire. Entre femmes cette solidarité est omniprésente je pense, dans mon cercle rapproché c’est presque de une « déformation perpétuelle », on est même carrément souvent toutes de très mauvaise foi ! elles se reconnaîtront  .  

–        Est-il plus aisé, aujourd’hui, d’imposer son genre à l’heure des décisions que par le passé ?… Pourquoi ?

Oui ! Parce qu’heureusement les mentalités évoluent, on a éduqué nos enfants d’une autre manière avec de nouvelles perspectives, eux-mêmes une fois adultes et parents transmettent leurs propres valeurs, ainsi va la vie et… qu’elle est belle la vie ! Et par ce que certains hommes ont ENFIN compris que sans nous ils ne seraient rien ! ( je viens de « perdre » les messieurs n’ayant pas le sens de l’humour)

–        A vos yeux, quels sont les trois sports qui se conjuguent le mieux au féminin ?

Pourquoi seulement 3 ? Que les femmes qui veulent faire du sport en fasse, c’est leur envie qui compte !  Ma passion c’est le volley, pas sur le parquet (heureusement sinon on ne gagnerait pas souvent ), mais c’est mon sport de cœur, celui qui me fait vibrer, qui m’enthousiasme, par lequel je ne perds pas de calories mais pour lequel je perds parfois la voix ! J’ai aussi grandi dans un monde de footeux et je suis ravie que le foot se démocratise aujourd’hui. Autour de moi je connais des femmes qui boxent, qui jouent au tennis, au squash, qui courent, qui font de la marche nordique, du cheval… : c’est important de pouvoir pratiquer le sport qu’on aime. Je regrette juste les efforts que le sport féminin doit faire pour être reconnu au même titre que le même sport au masculin, quelle que soit la discipline. J’étais chargée il y a quelques années de la recherche de sponsors pour l’ASPTT Mulhouse Volley et me suis parfois heurtée à des difficultés incroyables car je vendais des femmes qui font du sport, alors que ce club représentait déjà l’élite du sport-co alsacien, mais féminin, et c’était encore confidentiel. Dans ce domaine aussi, fort heureusement, les mentalités changent et la réputation de l’ASPTT Mulhouse Volley contribue à l’obtention de ses lettres de noblesse… Il était temps ! Donc pour répondre à la question, tous les sports peuvent se conjuguer au féminin car il y a autant de types de femmes différentes que de disciplines sportives différentes.