Un samedi et un verdict très attendus

Publié le

Mercredi, à défaut de s’imposer au Cannet, où elle a mené deux sets à un et 17-11 au 4e set avant de perdre au tie-break, l’ASPTT Mulhouse s’est tout de même rassurée Les volleyeuses mulhousiennes se sont prouvé qu’elles pouvaient soutenir la comparaison avec Le Cannet plus favori que jamais pour le titre. Samedi prochain (à 20h), à l’occasion de la dernière journée de championnat avant les play-offs, elles seront à Terville-Florange sans autre ambition que de renouer avec la victoire face à un adversaire toujours en course pour la 3e place.

ASPTT Mulhouse, club de volley-ball

Reléguée au 2e rang, l’ASPTTM n’a plus grand-chose à espérer en allant à Terville-Florange. Si l’on excepte l’improbable défaite du Cannet face à Paris, les Mulhousiennes resteront 2es qu’elles perdent ou qu’elles gagnent en Lorraine. Et, pourtant, un cas de figure est à considérer… Le Cannet veut rattraper les saisons perdues en misant sur tous les tableaux dont le doublé Coupe-championnat réalisé par les Mulhousiennes l’an dernier. Or, la Coupe de France sera à l’affiche la semaine prochaine avec trois matches potentiels au programme du Cannet (quart de finale lundi, demi-finale mercredi et finale samedi). Dans cette perspective, Lorenzo Micelli va-t-il faire tourner son effectif face à Paris ? Cela va-t-il sourire aux Parisiennes ? Le simple fait que le doute subsiste suffit à inciter les Mulhousiennes à jouer le jeu face à des Lorraines qui joueront gros. Quatrièmespour le moment, elles pourraient se faire rattraper par Nantes,en cas de défaite, et perdraient de ce fait le bénéfice du match d’appui à domicile pour les quarts de finale des play-offs.

Le grand intérêt de cette dernière journée de la phase régulière du championnat concernera la grille de départ des play-offs défini par les résultats de ce samedi. Cette semaine, la proposition de conciliation du CNOSF a invité le club de Vandoeuvre-Nancy à se plier aux décisions prises par la LNV. A savoir la perte de dix points au classement pour avoir fait jouer sa dernière recrue américaine Erika Pritchard sans avoir respecté le protocole de qualification. Dix points dont ont profité Aix/Venelles (3), Marcq-en-Baroeul (3), Chamalières (3) et France Avenir (1). Du coup, Aix/Venelles serait promis à la 3e place en s’imposant face à Chamalières pour jouer Cannes, d’ores et déjà condamné à la 6e place, en quart de finale des play-offs. Avec 38 points au compteur, Marcq-en-Baroeul, en déplacement chez France Avenir, pourrait encore arracher la 8e place et le dernier strapontin pour accéder aux play-offs au nez et à la barbe du perdant du match Saint-Raphaël-Béziers qui sera le grand perdant du jour. Quant au vainqueur, il est aujourd’hui l’adversaire potentiel des Mulhousiennes pour les quarts de finale des play-offs. Verdict samedi !

Article signé Christian Entz

LE CANNET – ASPTT MULHOUSE : 3-2.
Les sets : 20-25 (27′), 25-23 (35′), 21-25 (31′), 25-22 (29′), 15-12 (27′). Temps total de jeu : 2h29. Arbitrage de MM. F. Collados et M. Berard.
Le Cannet : 74 attaques gagnantes sur 194 (38 %). Mlejnkova (23/51), Palgutova (21/66), Yaneva (16/48), Aleksic (7/11), Mayer (5/9), Carraro (2/2), Polder (0/7). 1 service gagnant (Palgutova). 14 blocks (Aleksic 5, Palgutova 3, Carraro 2, Polder 2, Mlejnkova 2). 23 fautes directes dont 11 au service. Six de base : Carraro, Mlejnkova, Yaneva, Palgutova, Polder (puis Aleksic), Mayer. Libéro : Parlangeli. Entraîneur : L. Micelli.
ASPTTM : 60 attaques gagnantes sur 170 (35 %). Coneo (18/57), Drewniok (13/36), Haak (13/39), Van Avermaet (8/22), Olinga Andela (5/5), Lamprousi (2/8), Kästner (1/3). 5 services gagnants (Van Avermaet 3, Kästner 1, Haak 1).16  blocks (Drewniok 4, Van Avermaet 3, Kästner 2, Olinga Andela 2, Haak 2, Coneo 2, Lamprousi 1). 15 fautes directes dont 5 au service. Six de base : Kästner (puis Viggars), Coneo Cardona, Haak (puis Jaegy), Drewniok, Van Avermaet, Lamprousi (puis Olinga Andela)
Libéro : Soldner. Entraîneur : F. Salvagni.