Une leçon de conduite à Monza

Publié le

L’ASPTT Mulhouse n’a pas trouvé la bonne formule à Monza, ce dernier mercredi, en Ligue des Champions. La défaite est sévère (0-3) et correspond déjà à une sortie de route.

Pour la 17e fois en Coupe d’Europe, l’ASPTTM a essuyé une défaite face à un adversaire italien. Une défaite qui ne permettra plus aux Mulhousiennes de poursuivre leur rêve pour les quarts de finale réservés aux cinq vainqueurs de groupe et aux trois meilleurs deuxièmes. L’échec est sévère (25-20, 25-17, 25-12) et conforme aux valeurs en présence. Mais, l’ampleur du score ne reflète pas les bonnes entames de set réalisées par les Mulhousiennes. Le 3e set, pourtant soldé par l’écart le plus important des trois manches, en est le meilleur exemple. Jusqu’à 12-10, l’ASPTTM a fait de la résistance avant de craquer et d’accuser un 11-0 fatal. On dit que les victoires sont bâties sur des défaites… Pour peu que les Mulhousiennes aient retenu la leçon, elles auront peut-être construit, à Monza, les fondations de leur prochain titre. C’est d’ailleurs dans cet ordre d’idées qu’elles reprendront la route pour Evreux en quête d’une 12e victoire en Ligue A féminine (samedi 18h30).

Article signé Christian Entz

VERO VOLLEY MONZA : 3
ASPTT MULHOUSE : 0
Les sets : 25-20 (26′), 25-17 (25′), 25-12 (21′). Temps total de jeu : 1h12. Arbitrage de M. Dobromir Dobrev (Bul) et Mme Sanja Miklosic (Slq). 2071 spectateurs.

Monza : 43 attaques gagnantes sur 83 (52 %). Davyskiba (13/24), Van Hecke (12/27), Danesi (7/10), Stysiak (5/14), Candi (4/6), Orro (2/2). 4 services gagnants (Davyskiba 2, Lazovic 1, Danesi). 9 blocks (Danesi 3, Davyskiba 2, Candi 1, Van Hecke 1, Orro 1, Zakchaiou 1). 16 fautes directes dont 8 au service. Six de base : Orro, Davysika (puis Bole), Stysiak (puis Lazovic), puis Boldini, Van Hecke (, Danesi (puis Zakchaiou), Candi. Libéro : Parriocchale. Coach : M. Gaspari.
ASPTTM : 22 attaques gagnantes sur 88 (25 %). Haak (6/23), Drewniok (5/20), Van  Avermaet (4/11), Coneo (3/14), Olinga Andela (2/8), Vanjak (1/5), Kästner (1/1), Viggars (0/1), Lamprousi (0/2). 1 service gagnant (Viggars). 3 blocks (Drewniok 1. Vanjak 1, Coneo 1). 15 fautes directes dont 4 au service. Six de base : Viggars (puis Kästner), Coneo, Haak (puis Vanjak), Drewniok (puis Novakovic), Van Avermaet, Olinga Andela (puis Lamprousi). Libéro : Soldner. Entraîneur : F. Salvagni