Une revanche et une première place à prendre

Publié le

Mulhouse-Béziers a souvent des allures de finale. Ce mardi à 19h, cette affiche de gala ne sera qu’une séance de rattrapage de la 15e journée de championnat en Ligue A féminine. Néanmoins, le choc méritera le détour au Palais Gilbert Buttazzoni. Les Mulhousiennes auront l’occasion de prendre leur revanche face à des Biterroises qui les ont éliminées de la Coupe de France et, en cas de victoire, elles auront l’occasion de reprendre la tête du classement. Deux bonnes raisons pour s’arracher et mouiller le maillot !

ASPTT Mulhouse, club de volley-ball

C’est une course poursuite que mènent l’ASPTTM et Béziers. Les Mulhousiennes sont sur les traces du leader cannetan et les Biterroises tentent de rattraper le trio de tête après avoir raté leur départ en championnat en accusant quatre défaites initiales (ASPTT Mulhouse 0-3, Vandoeuvre-Nancy 0-3, Paris/Saint-Cloud 1-3, Saint-Raphaël 0-3). La faute à l’arrivée tardive de leurs recrues sud-américaines et de la passeuse canadienne Brie King concernées, à l’époque, par les championnats continentaux d’outre-atlantique.

Aujourd’hui, Béziers tourne à plein régime même si les joueuses de Fabien Simondet restent sur un raté. Samedi dernier, sur leurs terres au Four à Chaux, les Biterroises ont mené deux sets à rien face à Marcq-en-Baroeul avant de s’incliner au tie-break (27-25, 25-21, 22-25, 20-25, 9-15). Un coup de frein après un début d’année sans faute marqué par quatre succès en trois sets (Paris, Evreux, France Avenir et Vandoeuvre-Nancy). Ce sont ces dernières performances qui inspirent le respect pour une formation dont le six de base ne varie guère avec la Colombienne Yeisy Soto, la Brésilienne Maiara Basso, la Péruvienne Angela Leyva, les Argentines Bianca Cugno et Bianca Farriol, la passeuse canadienne Brie King et la libéro française Alexandra Rochelle.

Invaincues en Ligue A féminine cette année, avec quatre victoires au compteur (Saint-Raphaël 3-0, Chamalières 3-0, Nantes 3-2, Paris/Saint-Cloud 3-0), les Mulhousiennes ont envoyé un message fort lors de leurs deux dernières sorties. D’abord en retournant une situation très compromise à Nantes (menées 0-2, elles ont gagné 3-2) et, ensuite, en affichant de belles ressources face à Paris. Sans le concours de Silke Van Avermaet, blessée au dos, Georgia Lamprousi (MVP) et Léandra Olinga Andela ont assuré au centre. Quant à YossianaPressley, la dernière recrue américaine appelée à combler le départ d’Ivanna Vanjak, elle a prouvé qu’elle était à la hauteur (plus d’un mètre de détente !) quand il a fallu suppléer Amanda Conéo, blessée dans un choc avec Léa Soldner.

François Salvagni considère la semaine à venir comme la plus importante de cette première phase de championnat avec Béziers et Cannes au programme. « Pour nous permettre d’avoir un peu moins de pression à Cannes, il faudrait commencer par se défaire de Béziers » avoue le coach italien de l’ASPTT Mulhouse qui reste néanmoins confiant dans ses troupes. Et, cela même, en sachant que les Mulhouse-Béziers ne sont jamais simples !

Article signé Christian Entz